Consultant (e) en charge d’élaborer le guide d’information des Sénégalais travailleurs migrants ou travailleurs migrants potentiels en Italie 94 views0 applications


Contexte et Objectif

Le gouvernement du Sénégal s’investit depuis de nombreuses années à faire de la migration un outil de développement à part entière en oeuvrant pour une meilleure gouvernance de la migration en général et de la migration de travail en particulier. Pour se faire, plusieurs projets sont à l’ordre du jour à savoir : l’élaboration d’une politique de migration de main d’oeuvre ; la création d’un organe spécialisé en gestion de la main d’oeuvre au sein du Ministère du Travail, du Dialogue Social et des Relations avec les Institutions ; la régularisation d’agences de placement sénégalaises agréés pour réaliser des recrutements à l’international pour ne citer que ceux-là. C’est dans cet optique que des accords bilatéraux ont été signés avec les pays de destination de la main d’oeuvre sénégalaise tels que le Qatar en 2013 et l’Espagne en 2006. Des conventions de sécurité sociale ont également été conclues avec la France (1974), la Mauritanie (1972) et l’Espagne (22 novembre 2020, garantissant les droits des travailleurs qui ont résidé et travaillé dans les deux pays). Il est à noter que des négociations sont en cours pour la signature de conventions de même type avec le Brésil et avec l’Italie. Selon le Profil migratoire du Senegal (2018) : « L’émigration internationale se caractérise principalement par des flux sud – sud essentiellement dirigés vers les pays de la sous-région ouest-africaine, et des flux sud-nord orientés vers les pays industrialisés de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Le premier champ migratoire s’est élargi vers certains pays de l’Afrique centrale et de l’Afrique du Sud, caractérisant des courants migratoires extrarégionaux essentiellement captés par le Gabon, le Congo et la République d’Afrique du Sud. De même, dans l’autre sens, les déplacements de population lointains furent longtemps monopolisés par la France. Aujourd’hui, de nouveaux pays de destination sont apparus, traduisant ainsi une réorientation des flux, voire même une recomposition à l’intérieur du champ d’émigration nord. Si l’on considère les données du dernier recensement de la population de 2013, on constate que les 10 premiers pays de destination des Sénégalais se répartissent entre l’Europe occidentale (France, Italie, Espagne), l’Afrique de l’Ouest (Mauritanie, Gambie, Côte d’Ivoire ». Les grandes sécheresses enregistrées dans les années 1970, ont considérablement durci les conditions de vie des populations rurales, dont la vulnérabilité s’est accrue. Considérant désormais la mobilité comme une stratégie de survie, d’importantes dynamiques migratoires internes (redistribution de la population sur le territoire national) et internationales s’en sont suivi. Vers les années 1980, « l’Italie est apparue comme le nouvel eldorado des sénégalais en partance vers l’étranger. Pourtant ni les relations historiques, ni les proximités linguistiques ou géographiques, ne semblent expliquer la place de l’Italie dans les destinations migratoires des Sénégalais. Quoique récente, la migration internationale sénégalaise vers l’Italie, a mobilisé au cours de ces deux dernières décennies, un flux important et des remises1 considérables aux familles d’émigrés. Ces sommes d’argent constituent une source financière et un moyen de lutte contre la pauvreté pour les pays de départ.»2 Selon le Département des Affaires Economiques et sociales du Secrétariat des Nations-Unies, il y avait 113 444 migrants sénégalais en Italie en 2020. Les données de l’unité DTM (Displacement Tracking Matrix en anglais) de l’OIM sur les arrivées en Europe montrent qu’en 2020 ; 215 sénégalais sont arrivés de manière irrégulière en Italie contre 286 en 2021. Il est à noter que ces chiffres sont probablement sous-estimés du fait de la grande proportion de migrants non catégorisés du fait d’absence de papiers d’identité. Conformément à son mandat qui vise à assurer la protection des travailleurs migrants et optimiser les avantages de la migration de main-d’oeuvre tant pour les pays d’origine, de destination, que pour les migrants eux-mêmes, l’OIM travaille à soutenir les efforts du gouvernement du Sénégal pour la promotion de pratiques sûres en matière de migration de main-d’oeuvre. C’est ainsi que l’OIM Sénégal, à travers le Programme Régional pour la Migration en Afrique (« Africa Regional Migration Programme »), financé par le Bureau de la Population, des Réfugiés et des Migrations (PRM) du Département d’Etat américain souhaite renforcer la base de connaissance sur la thématique de la migration de travail en commanditant l’élaboration d’un guide visant à fournir aux migrants potentiels et surtout aux travailleurs migrants sénégalais résidant en Italie, toutes les informations nécessaires pour une expérience migratoire optimale et facilitant la disponibilité d’une information utile.

Résultats attendus Le produit principal de cette consultance est le document final portant « Guide d’information des sénégalais travailleurs migrants ou travailleurs migrants potentiels en Italie ». Ce document devra contenir des informations tels que : 1 Transferts de fonds 2 Les émigrés sénégalais en Italie transferts financiers et développement de l’habitat au Sénégal. • Les différents accords et conventions existant entre le Sénégal et l’Italie ; • La préparation au départ/ migration légale (voyage et embauche / documentation nécessaire/infos sur le travail et la rémunération/ infos sur le contrat (nombre d’heure de travail ; les droits et devoirs ; sécurité au travail, assurance santé…) • La législation de travail en Italie et ses implications pour les travailleurs migrants et leur famille et les précisions nécessaires faites selon les secteurs d’activité (agriculture, bâtiment…) ; • Les syndicats existants et l’appui que ces derniers peuvent apporter aux travailleurs migrants • Les informations générales sur la société italienne permettant une meilleure intégration des travailleurs migrants et leur famille ; • Les procédures pour le regroupement familial ; • La législation concernant les femmes migrantes, les mineurs, migrants en situation irrégulière et autres migrants vulnérables ; • La naturalisation et possibilités de changement de statut pour les migrants en situation irrégulière • Des informations sur l’ambassade et les consulats du Sénégal en Italie et de l’Italie au Sénégal ; • Les procédures pour l’obtention de documents administratifs dans les consulats et Ambassade ; • Les procédures à suivre en cas de perte de documents d’identité ; • Les recours en cas de litige professionnel ou de licenciement abusif ; • La cartographie des agences d’assistance, • Les informations sur la migration de retour et autres programmes d’assistance au retour ; • Toutes autres informations utiles.

Fonctions/responsabilités/Tâches Cette mission a pour objectif général de contribuer au renforcement de la base de connaissance des Sénégalais travailleurs migrants potentiels et travailleurs migrants résidant en Italie sur tous les contours de la vie en Italie (législation, vie et travail, structures d’appui et de prise en charge sociaux). Spécifiquement, il s’agira à travers cette mission de réaliser une recherche documentaire, sur les dispositifs, les procédures, les modalités d’acquisition de documents, bref les tenants et aboutissants de la migration de travail en Italie pour les ressortissants sénégalais.

Le consultant(e) aura la charge de :

• Elaborer et soumettre une note de cadrage pour le guide • Elaborer et soumettre une première version du guide • Intégrer les commentaires et suggestions proposés par la DGASE et l’OIM • Soumettre la version finale du guide. V. Méthodologie indicative Le consultant (e) qui sera recruté, travaillera en étroite collaboration avec la DGASE et l’OIM : Il s’agira pour l’essentiel d’une recherche documentaire, mais le consultant pourra effectuer des entretiens notamment avec les ambassades et Consulats des pays concernés au besoin. VI. Livrables Le principal livrable attendu de cette mission est : • Un document portant « Guide d’information des sénégalais travailleurs migrants ou travailleurs migrants potentiels en Italie »

Education et Expérience

• Master supérieur ou égal au BAC + 5 en Sciences Sociales, dans le domaine de l’Administration publique, Droit, Relations Internationales, Management ou une combinaison équivalente de formation et d’expérience dans les domaines cités ; • Justifier d’au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la migration de main d’oeuvre, de l’élaboration de politiques publiques ou du développement international ; • Avoir une excellente connaissance et expérience en matière de recherche qualitative et d’analyse de contenus ; • Avoir des expériences et connaissances approfondies de la question de la migration de main d’oeuvre en Europe, Afrique de l’Ouest en général, au Sénégal en particulier ; • Justifier d’une bonne connaissance des instruments nationaux et internationaux relatifs à la migration de main d’oeuvre ; • Avoir des aptitudes pour des contacts et partages d’informations avec des autorités gouvernementales, des organismes nationaux et internationaux. • Avoir une bonne connaissance des outils informatiques et logiciels de traitement de données. Qualités requises • Inclusion et respect de la diversité : respecte et encourage les différences individuelles et culturelles ; encourage la diversité et l’inclusion dès que possible • Intégrité et transparence : respecte des normes éthiques hautes et agit conformément aux principes/règles et aux normes de conduite de l’Organisation. • Professionnalisme : fait preuve de capacité à travailler de manière calme, compétente et engagée et fait preuve de jugement pour relever les défis quotidiens. Compétences • Travail en équipe : développe et encourage une collaboration efficace au sein et entre les départements pour atteindre les objectifs communs et optimiser les résultats. • Fournir des résultats : produit et fournit des résultats de qualité rapidement ; agit pour et s’engage à atteindre les résultats convenus. • Gestion et partage du savoir : cherche continuellement à apprendre, à partager des connaissances et à innover. • Responsabilité : s’approprie la réalisation des priorités de l’Organisation, et assume la responsabilité de ses propres actions et des tâches déléguées. • Communication : encourage et contribue à une communication claire et ouverte ; explique des sujets complexes de manière informative, inspirante et motivante.

Durée de la mission La mission est programmée sur une durée de 30 jours ouvrable et démarrera dès la signature du contrat par le consultant.

Lieu de travail: à domicile

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur candidature par message électronique à l’adresse [email protected] en mentionnant la référence du poste en objet : CFA-CO-CONS-001-2022.

More Information

  • Job City Dakar
  • This job has expired!
Share this job


Established in 1951, IOM is the leading inter-governmental organization in the field of migration and works closely with governmental, intergovernmental and non-governmental partners.

With 165 member states, a further 8 states holding observer status and offices in over 100 countries, IOM is dedicated to promoting humane and orderly migration for the benefit of all. It does so by providing services and advice to governments and migrants.

IOM works to help ensure the orderly and humane management of migration, to promote international cooperation on migration issues, to assist in the search for practical solutions to migration problems and to provide humanitarian assistance to migrants in need, including refugees and internally displaced people.

The IOM Constitution recognizes the link between migration and economic, social and cultural development, as well as to the right of freedom of movement.

IOM works in the four broad areas of migration management:

  • Migration and development
  • Facilitating migration
  • Regulating migration
  • Forced migration.

IOM activities that cut across these areas include the promotion of international migration law, policy debate and guidance, protection of migrants' rights, migration health and the gender dimension of migration.

Connect with us
0 USD Dakar CF 3201 Abc road Consultancy , 40 hours per week International Organization for Migration

Contexte et Objectif

Le gouvernement du Sénégal s’investit depuis de nombreuses années à faire de la migration un outil de développement à part entière en oeuvrant pour une meilleure gouvernance de la migration en général et de la migration de travail en particulier. Pour se faire, plusieurs projets sont à l’ordre du jour à savoir : l’élaboration d’une politique de migration de main d’oeuvre ; la création d’un organe spécialisé en gestion de la main d’oeuvre au sein du Ministère du Travail, du Dialogue Social et des Relations avec les Institutions ; la régularisation d’agences de placement sénégalaises agréés pour réaliser des recrutements à l’international pour ne citer que ceux-là. C’est dans cet optique que des accords bilatéraux ont été signés avec les pays de destination de la main d’oeuvre sénégalaise tels que le Qatar en 2013 et l’Espagne en 2006. Des conventions de sécurité sociale ont également été conclues avec la France (1974), la Mauritanie (1972) et l’Espagne (22 novembre 2020, garantissant les droits des travailleurs qui ont résidé et travaillé dans les deux pays). Il est à noter que des négociations sont en cours pour la signature de conventions de même type avec le Brésil et avec l’Italie. Selon le Profil migratoire du Senegal (2018) : « L’émigration internationale se caractérise principalement par des flux sud - sud essentiellement dirigés vers les pays de la sous-région ouest-africaine, et des flux sud-nord orientés vers les pays industrialisés de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Le premier champ migratoire s’est élargi vers certains pays de l’Afrique centrale et de l’Afrique du Sud, caractérisant des courants migratoires extrarégionaux essentiellement captés par le Gabon, le Congo et la République d’Afrique du Sud. De même, dans l’autre sens, les déplacements de population lointains furent longtemps monopolisés par la France. Aujourd’hui, de nouveaux pays de destination sont apparus, traduisant ainsi une réorientation des flux, voire même une recomposition à l’intérieur du champ d’émigration nord. Si l’on considère les données du dernier recensement de la population de 2013, on constate que les 10 premiers pays de destination des Sénégalais se répartissent entre l’Europe occidentale (France, Italie, Espagne), l’Afrique de l’Ouest (Mauritanie, Gambie, Côte d’Ivoire ». Les grandes sécheresses enregistrées dans les années 1970, ont considérablement durci les conditions de vie des populations rurales, dont la vulnérabilité s’est accrue. Considérant désormais la mobilité comme une stratégie de survie, d’importantes dynamiques migratoires internes (redistribution de la population sur le territoire national) et internationales s’en sont suivi. Vers les années 1980, « l’Italie est apparue comme le nouvel eldorado des sénégalais en partance vers l’étranger. Pourtant ni les relations historiques, ni les proximités linguistiques ou géographiques, ne semblent expliquer la place de l’Italie dans les destinations migratoires des Sénégalais. Quoique récente, la migration internationale sénégalaise vers l’Italie, a mobilisé au cours de ces deux dernières décennies, un flux important et des remises1 considérables aux familles d’émigrés. Ces sommes d’argent constituent une source financière et un moyen de lutte contre la pauvreté pour les pays de départ.»2 Selon le Département des Affaires Economiques et sociales du Secrétariat des Nations-Unies, il y avait 113 444 migrants sénégalais en Italie en 2020. Les données de l’unité DTM (Displacement Tracking Matrix en anglais) de l’OIM sur les arrivées en Europe montrent qu’en 2020 ; 215 sénégalais sont arrivés de manière irrégulière en Italie contre 286 en 2021. Il est à noter que ces chiffres sont probablement sous-estimés du fait de la grande proportion de migrants non catégorisés du fait d’absence de papiers d’identité. Conformément à son mandat qui vise à assurer la protection des travailleurs migrants et optimiser les avantages de la migration de main-d’oeuvre tant pour les pays d’origine, de destination, que pour les migrants eux-mêmes, l’OIM travaille à soutenir les efforts du gouvernement du Sénégal pour la promotion de pratiques sûres en matière de migration de main-d'oeuvre. C’est ainsi que l’OIM Sénégal, à travers le Programme Régional pour la Migration en Afrique (« Africa Regional Migration Programme »), financé par le Bureau de la Population, des Réfugiés et des Migrations (PRM) du Département d’Etat américain souhaite renforcer la base de connaissance sur la thématique de la migration de travail en commanditant l’élaboration d’un guide visant à fournir aux migrants potentiels et surtout aux travailleurs migrants sénégalais résidant en Italie, toutes les informations nécessaires pour une expérience migratoire optimale et facilitant la disponibilité d’une information utile.

Résultats attendus Le produit principal de cette consultance est le document final portant « Guide d’information des sénégalais travailleurs migrants ou travailleurs migrants potentiels en Italie ». Ce document devra contenir des informations tels que : 1 Transferts de fonds 2 Les émigrés sénégalais en Italie transferts financiers et développement de l’habitat au Sénégal. • Les différents accords et conventions existant entre le Sénégal et l’Italie ; • La préparation au départ/ migration légale (voyage et embauche / documentation nécessaire/infos sur le travail et la rémunération/ infos sur le contrat (nombre d’heure de travail ; les droits et devoirs ; sécurité au travail, assurance santé…) • La législation de travail en Italie et ses implications pour les travailleurs migrants et leur famille et les précisions nécessaires faites selon les secteurs d’activité (agriculture, bâtiment…) ; • Les syndicats existants et l’appui que ces derniers peuvent apporter aux travailleurs migrants • Les informations générales sur la société italienne permettant une meilleure intégration des travailleurs migrants et leur famille ; • Les procédures pour le regroupement familial ; • La législation concernant les femmes migrantes, les mineurs, migrants en situation irrégulière et autres migrants vulnérables ; • La naturalisation et possibilités de changement de statut pour les migrants en situation irrégulière • Des informations sur l’ambassade et les consulats du Sénégal en Italie et de l’Italie au Sénégal ; • Les procédures pour l’obtention de documents administratifs dans les consulats et Ambassade ; • Les procédures à suivre en cas de perte de documents d’identité ; • Les recours en cas de litige professionnel ou de licenciement abusif ; • La cartographie des agences d’assistance, • Les informations sur la migration de retour et autres programmes d’assistance au retour ; • Toutes autres informations utiles.

Fonctions/responsabilités/Tâches Cette mission a pour objectif général de contribuer au renforcement de la base de connaissance des Sénégalais travailleurs migrants potentiels et travailleurs migrants résidant en Italie sur tous les contours de la vie en Italie (législation, vie et travail, structures d’appui et de prise en charge sociaux). Spécifiquement, il s’agira à travers cette mission de réaliser une recherche documentaire, sur les dispositifs, les procédures, les modalités d’acquisition de documents, bref les tenants et aboutissants de la migration de travail en Italie pour les ressortissants sénégalais.

Le consultant(e) aura la charge de :

• Elaborer et soumettre une note de cadrage pour le guide • Elaborer et soumettre une première version du guide • Intégrer les commentaires et suggestions proposés par la DGASE et l’OIM • Soumettre la version finale du guide. V. Méthodologie indicative Le consultant (e) qui sera recruté, travaillera en étroite collaboration avec la DGASE et l’OIM : Il s’agira pour l’essentiel d’une recherche documentaire, mais le consultant pourra effectuer des entretiens notamment avec les ambassades et Consulats des pays concernés au besoin. VI. Livrables Le principal livrable attendu de cette mission est : • Un document portant « Guide d’information des sénégalais travailleurs migrants ou travailleurs migrants potentiels en Italie »

Education et Expérience

• Master supérieur ou égal au BAC + 5 en Sciences Sociales, dans le domaine de l’Administration publique, Droit, Relations Internationales, Management ou une combinaison équivalente de formation et d’expérience dans les domaines cités ; • Justifier d’au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la migration de main d’oeuvre, de l’élaboration de politiques publiques ou du développement international ; • Avoir une excellente connaissance et expérience en matière de recherche qualitative et d’analyse de contenus ; • Avoir des expériences et connaissances approfondies de la question de la migration de main d’oeuvre en Europe, Afrique de l’Ouest en général, au Sénégal en particulier ; • Justifier d’une bonne connaissance des instruments nationaux et internationaux relatifs à la migration de main d’oeuvre ; • Avoir des aptitudes pour des contacts et partages d’informations avec des autorités gouvernementales, des organismes nationaux et internationaux. • Avoir une bonne connaissance des outils informatiques et logiciels de traitement de données. Qualités requises • Inclusion et respect de la diversité : respecte et encourage les différences individuelles et culturelles ; encourage la diversité et l’inclusion dès que possible • Intégrité et transparence : respecte des normes éthiques hautes et agit conformément aux principes/règles et aux normes de conduite de l’Organisation. • Professionnalisme : fait preuve de capacité à travailler de manière calme, compétente et engagée et fait preuve de jugement pour relever les défis quotidiens. Compétences • Travail en équipe : développe et encourage une collaboration efficace au sein et entre les départements pour atteindre les objectifs communs et optimiser les résultats. • Fournir des résultats : produit et fournit des résultats de qualité rapidement ; agit pour et s’engage à atteindre les résultats convenus. • Gestion et partage du savoir : cherche continuellement à apprendre, à partager des connaissances et à innover. • Responsabilité : s’approprie la réalisation des priorités de l’Organisation, et assume la responsabilité de ses propres actions et des tâches déléguées. • Communication : encourage et contribue à une communication claire et ouverte ; explique des sujets complexes de manière informative, inspirante et motivante.

Durée de la mission La mission est programmée sur une durée de 30 jours ouvrable et démarrera dès la signature du contrat par le consultant.

Lieu de travail: à domicile

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur candidature par message électronique à l’adresse [email protected] en mentionnant la référence du poste en objet : CFA-CO-CONS-001-2022.

2022-05-25

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

July 2022
MTWTFSS
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
RSS Feed by country: