Psychologue Clinicien – Liwa Tchad – H/F 113 views0 applications


ALIMA, l’ONG médicale internationale à visage humain, qui met au cœur de son modèle, la co-construction des projets et des parcours professionnels

PRÉSENTATION ALIMA

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients et aux patientes, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

1. Le patient et la patiente d’abord

2. Révolutionner la médecine humanitaire

3. Responsabilité et liberté

4. Améliorer la qualité de nos actions

5. Faire confiance

6. L’intelligence collective

7. La responsabilité environnementale

ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

● Respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude

● Signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à une supérieure, un supérieur, une référente, une référente ou à un référent.

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 6 millions de patients et patientes, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique. En 2019, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients et patientes bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques. ALIMA mène également des opérations en réponse à la pandémie covid-19 dans l’ensemble de nos missions.

L’ÉQUIPE ALIMA : plus de 2000 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 4 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal. Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé sexuelle et reproductive incluant les violences basées sur le genre, Santé Primaire et secondaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Fièvres hémorragiques, méningite, Choléra, Rougeole, Dengue, Covid-19).

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie et Sénégal.

ALIMA AU TCHAD :

L’historique des programmes ALIMA au TCHAD

Les programmes ALIMA au TCHAD : Le Tchad fait face à une situation sécuritaire compliquée au regard des incursions régulières de l’ex Boko-Haram (actuel Etat Islamique en Afrique de l’Ouest). ALIMA a débuté ses activités au Tchad en 2012 en partenariat avec l’ONG médicale tchadienne Alerte Santé. En 2012, le projet implanté dans le district sanitaire de Ngouri, dans la province sanitaire du Lac, a été mis en œuvre grâce au soutien d’ECHO, de l’UNICEF et du PAM. Ce projet s’est poursuivi au cours 2013 et 2014 durant lequel l’accent a été mis sur l’amélioration de la qualité de la prise en charge, un défi majeur au Tchad étant données les difficultés à mobiliser des compétences médicales qualifiées. En 2015, 6 500 enfants MAS ont été pris en charge, dont 724 enfants souffrant de complications médicales, hospitalisés à l’UNT de l’Hôpital de District de Ngouri. De plus, un volet pédiatrie a également été intégrée à l’action d’AS/Alima à Ngouri permettant de prendre en charge 8 606 enfants en consultation pédiatrique et 419 en hospitalisation. En raison des carences importantes dans le domaine médical dans la région du Lac et de la situation nutritionnelle inquiétante (le seuil d’alerte de l’OMS de 2% est dépassé), ALIMA/AS continuera son action dans les 12 aires de santé du District de Ngouri en 2016. Dès 2016 le projet en 2016 prend en charge les enfants MAS et MAM dans 12 aires de santé, de mettre en place un volet PB-mères ainsi qu’un volet wash in Nut. Ce volume d’activités a continué à s’augmenter. Depuis avril 2013, ALIMA/AS appuient également la prise en charge de la MAS à N’Djamena grâce au soutien d’ECHO. Avant la mise en œuvre de ce projet d’ALIMA/AS, seul le dispensaire de Notre Dame des Apôtres dans le district Sud, proposait une prise en charge gratuite de la malnutrition dans la capitale. Fort de deux années d’activités, le projet a permis de montrer l’ampleur de la problématique de la malnutrition en milieu urbain (à N’Djamena le taux de MAS atteint 2.8%). En 2015, le projet a pris en charge 16 490 enfants MAS en ambulatoire dont 3 330 en hospitalisation au sein de l’Hôpital de l’Amitié Tchad-Chine. Un atelier sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère en milieu urbain a également été organisé. En 2016, la prise en charge de la MAS en ambulatoire dans 4 premières UNAs et en hospitalisation dans 1 UNT continuera. De plus, un centre de formation sera mis en place au sein de l’UNT afin de pouvoir dispenser des formations à des médecins, infirmiers, agents nutritionnels souhaitant renforcer leurs capacités dans le domaine de la prise en charge de la MAS. Dans ces deux projets, ALIMA/AS travaillent en collaboration avec les autorités sanitaires locales et nationales et de nombreuses sessions de formations sont organisées. Outre ces deux projets réguliers, ALIMA et Alerte Santé ont également mis en œuvre deux interventions d’urgence en 2014 pour répondre rapidement à l’afflux de réfugiés et retournés de la République Centrafricaine. Sur le camp de Gaoui, ALIMA/As ont assuré la prise en charge des soins primaires ainsi que le dépistage et la prise en charge de la MAS, grâce au soutien de l’UNICEF. D’autre part, des activités de santé communautaire et d’eau, hygiène et assainissement ont été menées dans le camp de Doyaba, avec un volet hospitalier de prise en charge des soins secondaires à l’Hôpital de District de Sarh, grâce au soutien de l’Ambassade de France. La malnutrition affaiblit considérablement l’état de santé des enfants en plus de les exposer au paludisme et aux diarrhées. A N’Djamena, cela se traduit par une importante proportion de diarrhées parmi les enfants MAS admis au sein des structures appuyées par ALIMA et apparaît augmenter sensiblement la probabilité de mortalité. Devant l’inexistence d’alternatives permettant de mieux comprendre l’épidémiologie locale des pathogènes diarrhéiques, ALIMA envisage l’option très prometteuse à partir de 2016-2017 de faire recours à l’utilisation de diagnostics moléculaires qualitatifs à travers le système Biofire, dans le but d’évaluer les causes infectieuses des diarrhées aigües chez les enfants MAS avec complications, d’améliorer ainsi les prescriptions de médicaments et donc le traitement de ces patients. Un projet de recherche est donc en cours au sein de l’UNT de l’HATC. Suite à une évaluation menée par les équipes d’ALIMA du 25 avril au 02 mai 2018 à Bagassola incluant la visite des sites de clinique mobile de MSF Suisse mettant en lumière les besoins en termes de santé nutrition, du gap au niveau du district sanitaire de Liwa et le manque de positionnement d’acteurs humanitaires pouvant reprendre les activités, ALIMA s’était proposée d’appuyer le DS de Liwa dans le domaine de la santé et la nutrition. L’objectif de l’action visait à contribuer à la réduction de la morbidité et mortalité chez les populations déplacées et autochtones du district sanitaire de Liwa, à travers la mise en place des cliniques mobiles et la prise en charge des patients dans des postes de santé fixes et l’hôpital de district de Liwa.

LIEU DE MISSION : LIWA

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3: Dans le cadre de ses fonctions, le ou la psychologue sera amené·e à être en contact avec des enfants et/ou des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

● Responsable Hiérarchique : Coordinateur Projet

● Responsable Fonctionnel : Médecin Référent

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Le ou la Psychologue est chargé du bon fonctionnement de l’activité psychosociale du projet.

  • Il /elle s’assure de l’intégration et du suivi/ soutien psychologique des patients et de leur famille avec les équipes médicales des sites d’intervention d’Alerte Santé / ALIMA ;
  • Assure la prévention des risques psychosociaux liés au contexte de l’intervention auprès des équipes ;
  • Assure la prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux graves et nécessitant une assistance psychologique ou psychiatrique ;
  • Assure le renforcement des capacités et la supervision des agents psycho-sociaux recrutés sur le projet ;
  • Identifier et référer dans une structure de référence les cas graves qui nécessitent un long suivi spécialisé ;
  • Met en place des outils susceptibles d’améliorer l’accès à l’aide psychosociale pour la population affectée ;

ACTIVITÉS PRINCIPALES

  • Identifie, avec l’équipe médicale, les différents problèmes et besoins des patients ;
  • Assure des consultations individuelles et/ou de groupes thérapeutiques sur les sites d’intervention avec les patients et l’entourage ;
  • Participe aux réunions d’équipe pour partage et échange clinique autour des patients ;
  • Organise des séances de sensibilisation sur le bien être psycho-social et des formations avec les équipes d’activités externes ;
  • Réalisation et animation de formations aux équipes ;
  • Assure la formation des relais communautaires aux fins de sensibilisation de la communauté à la santé mentale et au bien-être psychosocial et de promotion du bien-être psychosocial par le biais d’activités communautaires et familiales ;
  • Organise des débriefings émotionnels ou defusing en cas d’incident critique ou de sécurité ;
  • Forme les équipes aux premiers secours psychologiques pour que chaque staff puisse être un soutien pour le patient et pour ses collègues et se sentir moins impuissant ;
  • Recueille les éléments pour le suivi et l’élaboration du rapport d’activité du département
  • Monitoring, analyse et rapport ;
  • Participe et réalise les comptes rendus de réunions en lien avec son activité ;
  • Réalise une synthèse hebdomadaire des activités ;
  • S’assure du suivi des recommandations du Référent médical ;
  • Réalise un rapport de mission avec des recommandations.

EXPERIENCES ET COMPETENCES

  • Master en psychologie clinique ;
  • Une expérience professionnelle avérée d’un minimum de 3 ans ;
  • Une expérience préalable dans l’humanitaire ;
  • Expérience souhaitée dans la gestion des cas en contexte de déplacements de populations ;
  • Une capacité à problématiser et résumer les principales problématiques psychiques ; de fixer des priorités ;
  • Une bonne capacité à travailler en équipe ;
  • Une bonne capacité rédactionnelle ;
  • Une bonne connaissance des psycho traumatismes ;
  • Langues : la maîtrise du français (lu, écrit, parlé) est indispensable

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de droit français de 6 mois renouvelables.

Prise de poste : ASAP

Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Per Diem

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

More Information

  • Job City Chad
  • This job has expired!
Share this job


The Alliance for International Medical Action, ALIMA, offers a new way of collaboration between humanitarian organizations. ALIMA puts network and strengthens national NGOs of humanitarian medicine to implement demanding care projects both in the quality of medicine in the number of patients treated. These projects are both in humanitarian emergencies and in chronic crisis contexts that require the development of medium-term projects.

ALIMA’s innovative operational approach and research programmes deepen the impact of our humanitarian work and help us save as many lives as possible. The funds entrusted to ALIMA allow us to:

Treat more patients and save even more lives by providing high-quality medical care that is adapted to each humanitarian crisis;

Offer improved treatments in ongoing medical crises such as malaria, acute malnutrition and associated illnesses. We also deliver comprehensive and systematic paediatric treatment programmes to reduce infant and child mortality;

Invest in medical innovation by using research to improve what we do in humanitarian crises, we seek to deliver sustainable medical solutions to people who wouldn’t otherwise have access to treatment.

“In Niger, ALIMA and BEFEN have developed strategies that get mums to participate in screening their children for malnutrition. This strategy has identified sick children at an earlier stage and significantly reduced the numbers who are hospitalized. In 2015, they treated nearly 50,000 severely malnourished children”. Amadou Alzouma, programme officer of the European Commission’s Humanitarian Aid and Civil Protection department (ECHO)

“Today we have amassed one hundred years’ experience in humanitarian aid. The contexts are evolving and with them the needs of the populations. Operational research is paramount for finding solutions to increasingly complex health problems”. Dr Moumouni Kinda, ALIMA programme officer

ALIMA brings together stakeholders committed to serving the health of the most vulnerable. Together they are inventing a new kind of emergency humanitarian medicine for the 21st century. ALIMA develops innovative approaches designed to fill the gap between medical needs in crisis situations and the responses of the humanitarian aid system. This approach is based on four principles: proximity, alliance, quality, and research.

Connect with us
0 USD Chad CF 3201 Abc road Fixed Term , 40 hours per week ALIMA – The Alliance for International Medical Action

ALIMA, l’ONG médicale internationale à visage humain, qui met au cœur de son modèle, la co-construction des projets et des parcours professionnels

PRÉSENTATION ALIMA

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients et aux patientes, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

1. Le patient et la patiente d’abord

2. Révolutionner la médecine humanitaire

3. Responsabilité et liberté

4. Améliorer la qualité de nos actions

5. Faire confiance

6. L’intelligence collective

7. La responsabilité environnementale

ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

● Respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude

● Signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à une supérieure, un supérieur, une référente, une référente ou à un référent.

SOIGNER - INNOVER – ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 6 millions de patients et patientes, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique. En 2019, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients et patientes bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques. ALIMA mène également des opérations en réponse à la pandémie covid-19 dans l’ensemble de nos missions.

L'ÉQUIPE ALIMA : plus de 2000 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 4 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal. Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé sexuelle et reproductive incluant les violences basées sur le genre, Santé Primaire et secondaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Fièvres hémorragiques, méningite, Choléra, Rougeole, Dengue, Covid-19).

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie et Sénégal.

ALIMA AU TCHAD :

L’historique des programmes ALIMA au TCHAD

Les programmes ALIMA au TCHAD : Le Tchad fait face à une situation sécuritaire compliquée au regard des incursions régulières de l’ex Boko-Haram (actuel Etat Islamique en Afrique de l’Ouest). ALIMA a débuté ses activités au Tchad en 2012 en partenariat avec l'ONG médicale tchadienne Alerte Santé. En 2012, le projet implanté dans le district sanitaire de Ngouri, dans la province sanitaire du Lac, a été mis en œuvre grâce au soutien d'ECHO, de l'UNICEF et du PAM. Ce projet s’est poursuivi au cours 2013 et 2014 durant lequel l'accent a été mis sur l'amélioration de la qualité de la prise en charge, un défi majeur au Tchad étant données les difficultés à mobiliser des compétences médicales qualifiées. En 2015, 6 500 enfants MAS ont été pris en charge, dont 724 enfants souffrant de complications médicales, hospitalisés à l’UNT de l’Hôpital de District de Ngouri. De plus, un volet pédiatrie a également été intégrée à l’action d’AS/Alima à Ngouri permettant de prendre en charge 8 606 enfants en consultation pédiatrique et 419 en hospitalisation. En raison des carences importantes dans le domaine médical dans la région du Lac et de la situation nutritionnelle inquiétante (le seuil d’alerte de l’OMS de 2% est dépassé), ALIMA/AS continuera son action dans les 12 aires de santé du District de Ngouri en 2016. Dès 2016 le projet en 2016 prend en charge les enfants MAS et MAM dans 12 aires de santé, de mettre en place un volet PB-mères ainsi qu’un volet wash in Nut. Ce volume d’activités a continué à s’augmenter. Depuis avril 2013, ALIMA/AS appuient également la prise en charge de la MAS à N’Djamena grâce au soutien d’ECHO. Avant la mise en œuvre de ce projet d'ALIMA/AS, seul le dispensaire de Notre Dame des Apôtres dans le district Sud, proposait une prise en charge gratuite de la malnutrition dans la capitale. Fort de deux années d’activités, le projet a permis de montrer l’ampleur de la problématique de la malnutrition en milieu urbain (à N’Djamena le taux de MAS atteint 2.8%). En 2015, le projet a pris en charge 16 490 enfants MAS en ambulatoire dont 3 330 en hospitalisation au sein de l’Hôpital de l’Amitié Tchad-Chine. Un atelier sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère en milieu urbain a également été organisé. En 2016, la prise en charge de la MAS en ambulatoire dans 4 premières UNAs et en hospitalisation dans 1 UNT continuera. De plus, un centre de formation sera mis en place au sein de l’UNT afin de pouvoir dispenser des formations à des médecins, infirmiers, agents nutritionnels souhaitant renforcer leurs capacités dans le domaine de la prise en charge de la MAS. Dans ces deux projets, ALIMA/AS travaillent en collaboration avec les autorités sanitaires locales et nationales et de nombreuses sessions de formations sont organisées. Outre ces deux projets réguliers, ALIMA et Alerte Santé ont également mis en œuvre deux interventions d’urgence en 2014 pour répondre rapidement à l’afflux de réfugiés et retournés de la République Centrafricaine. Sur le camp de Gaoui, ALIMA/As ont assuré la prise en charge des soins primaires ainsi que le dépistage et la prise en charge de la MAS, grâce au soutien de l’UNICEF. D’autre part, des activités de santé communautaire et d’eau, hygiène et assainissement ont été menées dans le camp de Doyaba, avec un volet hospitalier de prise en charge des soins secondaires à l’Hôpital de District de Sarh, grâce au soutien de l’Ambassade de France. La malnutrition affaiblit considérablement l’état de santé des enfants en plus de les exposer au paludisme et aux diarrhées. A N’Djamena, cela se traduit par une importante proportion de diarrhées parmi les enfants MAS admis au sein des structures appuyées par ALIMA et apparaît augmenter sensiblement la probabilité de mortalité. Devant l’inexistence d’alternatives permettant de mieux comprendre l’épidémiologie locale des pathogènes diarrhéiques, ALIMA envisage l’option très prometteuse à partir de 2016-2017 de faire recours à l'utilisation de diagnostics moléculaires qualitatifs à travers le système Biofire, dans le but d’évaluer les causes infectieuses des diarrhées aigües chez les enfants MAS avec complications, d’améliorer ainsi les prescriptions de médicaments et donc le traitement de ces patients. Un projet de recherche est donc en cours au sein de l’UNT de l’HATC. Suite à une évaluation menée par les équipes d’ALIMA du 25 avril au 02 mai 2018 à Bagassola incluant la visite des sites de clinique mobile de MSF Suisse mettant en lumière les besoins en termes de santé nutrition, du gap au niveau du district sanitaire de Liwa et le manque de positionnement d’acteurs humanitaires pouvant reprendre les activités, ALIMA s’était proposée d’appuyer le DS de Liwa dans le domaine de la santé et la nutrition. L’objectif de l’action visait à contribuer à la réduction de la morbidité et mortalité chez les populations déplacées et autochtones du district sanitaire de Liwa, à travers la mise en place des cliniques mobiles et la prise en charge des patients dans des postes de santé fixes et l'hôpital de district de Liwa.

LIEU DE MISSION : LIWA

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3: Dans le cadre de ses fonctions, le ou la psychologue sera amené·e à être en contact avec des enfants et/ou des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d'un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

● Responsable Hiérarchique : Coordinateur Projet

● Responsable Fonctionnel : Médecin Référent

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Le ou la Psychologue est chargé du bon fonctionnement de l’activité psychosociale du projet.

  • Il /elle s’assure de l’intégration et du suivi/ soutien psychologique des patients et de leur famille avec les équipes médicales des sites d’intervention d’Alerte Santé / ALIMA ;
  • Assure la prévention des risques psychosociaux liés au contexte de l’intervention auprès des équipes ;
  • Assure la prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux graves et nécessitant une assistance psychologique ou psychiatrique ;
  • Assure le renforcement des capacités et la supervision des agents psycho-sociaux recrutés sur le projet ;
  • Identifier et référer dans une structure de référence les cas graves qui nécessitent un long suivi spécialisé ;
  • Met en place des outils susceptibles d’améliorer l'accès à l'aide psychosociale pour la population affectée ;

ACTIVITÉS PRINCIPALES

  • Identifie, avec l’équipe médicale, les différents problèmes et besoins des patients ;
  • Assure des consultations individuelles et/ou de groupes thérapeutiques sur les sites d’intervention avec les patients et l’entourage ;
  • Participe aux réunions d’équipe pour partage et échange clinique autour des patients ;
  • Organise des séances de sensibilisation sur le bien être psycho-social et des formations avec les équipes d’activités externes ;
  • Réalisation et animation de formations aux équipes ;
  • Assure la formation des relais communautaires aux fins de sensibilisation de la communauté à la santé mentale et au bien-être psychosocial et de promotion du bien-être psychosocial par le biais d'activités communautaires et familiales ;
  • Organise des débriefings émotionnels ou defusing en cas d’incident critique ou de sécurité ;
  • Forme les équipes aux premiers secours psychologiques pour que chaque staff puisse être un soutien pour le patient et pour ses collègues et se sentir moins impuissant ;
  • Recueille les éléments pour le suivi et l’élaboration du rapport d’activité du département
  • Monitoring, analyse et rapport ;
  • Participe et réalise les comptes rendus de réunions en lien avec son activité ;
  • Réalise une synthèse hebdomadaire des activités ;
  • S’assure du suivi des recommandations du Référent médical ;
  • Réalise un rapport de mission avec des recommandations.

EXPERIENCES ET COMPETENCES

  • Master en psychologie clinique ;
  • Une expérience professionnelle avérée d’un minimum de 3 ans ;
  • Une expérience préalable dans l’humanitaire ;
  • Expérience souhaitée dans la gestion des cas en contexte de déplacements de populations ;
  • Une capacité à problématiser et résumer les principales problématiques psychiques ; de fixer des priorités ;
  • Une bonne capacité à travailler en équipe ;
  • Une bonne capacité rédactionnelle ;
  • Une bonne connaissance des psycho traumatismes ;
  • Langues : la maîtrise du français (lu, écrit, parlé) est indispensable

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de droit français de 6 mois renouvelables.

Prise de poste : ASAP

Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Per Diem

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits
2022-10-05

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

December 2022
MTWTFSS
« Oct  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
RSS Feed by country:

[email protected]bsinafrica.com
BBM Channel: C00457142