Stagiaire – Assistant à l’Apatridie (Protection) 331 views0 applications


L’unité d’apatridie de la Représentation du HCR à Dakar fournit un appui doctrinal et coordonne les réponses opérationnelles à l’apatridie dans les 8 États membres de la CEDEAO que nous couvrons. Bien que les États de la CEDEAO aient fait preuve de leadership dans la prévention et la réduction des cas d’apatridie, au moins un million de personnes risquent de devenir apatrides dans la région. Les principales causes de l’apatridie sont les lacunes de la législation nationale sur la nationalité, notamment des dispositions empêchant les femmes et certaines ethnies de recevoir et / ou de conférer la citoyenneté à leurs enfants, ainsi que des procédures administratives qui ne garantissent pas un enregistrement civil / de naissance approprié aux résidents ordinaires.

En février 2015, les États membres de la CEDEAO ont adopté la Déclaration d’Abidjan sur la prévention et la réponse à l’apatridie. Ce faisant, les États membres ont pris une série d’engagements en faveur d’actions spécifiques destinées à éliminer l’apatridie sur leur territoire, notamment en obtenant des informations concrètes sur les causes de l’apatridie ainsi que sur le nombre et le profil des apatrides dans leur pays et en développant des activités spécifiques : plans d’action nationaux, y compris les étapes (en fonction des besoins), la réforme de la législation nationale, le renforcement des mécanismes d’enregistrement des naissances et l’amélioration de l’administration des documents d’identité et de nationalité. La Déclaration souligne également que chaque enfant devrait acquérir une nationalité à la naissance et que tous les enfants trouvés devraient être considérés comme des ressortissants de l’État dans lequel ils se trouvent. Elle reconnaît également la nécessité de veiller à ce que les hommes et les femmes jouissent des mêmes droits d’acquérir, de changer et de conserver leur nationalité et de conférer la nationalité à leurs enfants.

La Déclaration a été suivie de l’adoption du Plan d’action de Banjul en 2017, qui définit une série de six (6) objectifs stratégiques, chacun assorti d’une série d’activités clairement définies, et ayant pour objectif spécifique de mettre fin à l’apatridie dans la région d’ici à 2024. Le Plan d’action définit également clairement les responsabilités des institutions de la CEDEAO et des institutions partenaires concernées, ainsi que l’appui que la CEDEAO et le HCR peuvent apporter aux États membres, conformément aux articles 22 à 25 de la Déclaration d’Abidjan

  1. DESCRIPTION DES TACHES :

Sous la supervision générale de l’Administrateur de Protection et reçoit régulièrement des conseils et des instructions de l’Administrateur chargé de l’Apatridie au MCO.

Redevabilité

· Responsable des tâches spécifiques / assignées dans l’organisation et le suivi d’ateliers, de séminaires et de conférences gouvernementales / ministérielles ;

· Préparer les procès-verbaux / comptes rendus pertinents des réunions et des événements de l’unité selon un standard professionnel ;

· Organisation et archivage des documents de l’unité sur le système de classement en ligne E-Safe.

· Veiller à ce que des traductions ponctuelles de l’anglais vers le français et inversement soient fournies ;

· Production de notes de recherche sur les lois et les politiques relatives à la nationalité / à l’apatridie conformément à une norme professionnelle ;

· Participation à l’organisation d’ateliers, de séminaires et de conférences ministérielles (en aidant à la rédaction de notes conceptuelles et d’un soutien logistique…);

· Prendre part à des réunions, en prenant des notes et en fournissant un soutien logistique ;

· Participer aux activités de communication du bureau, notamment en collaborant avec la Section de l’information du public afin de produire un contenu actualisé pour les canaux de médias sociaux pertinents.

· Suivre l’évolution de la législation et de la politique sur la nationalité / l’apatridie et être prêt à mettre à jour / informer le personnel de l’unité le cas échéant ;

· Assister le personnel de l’unité dans la préparation des campagnes de sensibilisation ;

· Autres tâches requises.

Autorité

· Décider de la priorité des tâches.

· Suivi avec les homologues au niveau opérationnel ;

· Alerter les collègues lorsque les échéances approchent.

3 QUALIFICATIONS REQUISES :

· Être de Nationalité Sénégalaise, ressortissant d’un Etat membre de la CEDAO, ou avoir un permis de travail au Sénégal,**

· Avoir terminé son cycle secondaire et une formation diplômante dans les domaines du droit international, des sciences politiques ou dans un domaine similaire,

· Avoir une parfaite maitrise de l’outil informatique (MS Office),

· Avoir la maîtrise de la langue française et une bonne connaissance de l’anglais. Le wolof et les autres langues locales sont un atout

· Avoir une bonne capacité de rédaction et d’analyse

4. COMPETENCES SOUHAITEES :

• Avoir la connaissance des règles et des procédures de l’UNHCR ou du système des Nations Unies,

• Être disponible, flexible et capable de travailler en équipe dans un milieu multiculturel. **

5. ADMISSIBILITE :

Pour pouvoir être admissible à un stage, il conviendra de remplir les critères suivants :

1. être jeune diplômé en Licence ou Master 1 en Droit ou Relations Internationales (Les jeunes diplômés doivent être considérés comme des personnes ayant achevé leurs études dans l’année précédant leur candidature à un stage au HCR) ou encore poursuivre des études supérieures dans une université ou un établissement d’enseignement supérieur agréé par l’UNESCO ; et

*2**. avoir achevé au moins deux ans d’études de premier cycle dans un domaine pertinent ou présentant un intérêt pour l’action de l’Organisation.***

NB : Une personne dont le père, la mère, le fils, la fille, le frère ou la sœur est fonctionnaire du HCR, y compris s’il est titulaire d’un engagement temporaire ou membre du personnel associé, n’est pas admissible à un stage.

How to apply

DOSSIER DE CANDIDATURE. :

Les dossiers doivent comprendre :

· Une lettre de Motivation et un Curriculum vitae

· Copies scannées des diplômes et attestations

· Une notice personnelle des Nations Unies (P11) à jour, signée et scannée (Document disponible sur le site : https://www.unhcr.org/how-to-apply.html

· Les dossiers incomplets ne seront pas considérés

Les candidats intéressés par cette annonce doivent envoyer leurs candidatures à l’adresse électronique suivante : [email protected] présélectionnés peuvent être tenus de passer un test. Seuls les candidats présélectionnés seront notifiés. Aucune demande tardive ne sera acceptée.

L’UNHCR ne facture aucun frais à aucune étape du processus de recrutement.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées. L’UNHCR est un environnement NON -FUMEUR.

More Information

  • Job City DAKAR
  • This job has expired!
Share this job


The Office of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR), also known as the UN Refugee Agency, is a United Nations programme mandated to protect and support refugees at the request of a government or the UN itself and assists in their voluntary repatriation, local integration or resettlement to a third country. Its headquarters are in Geneva, Switzerland, and it is a member of the United Nations Development Group.

The UNHCR has won two Nobel Peace Prizes, once in 1954 and again in 1981

The office of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) was created in 1950, during the aftermath of the Second World War, to help millions of Europeans who had fled or lost their homes. We had three years to complete our work and then disband. Today, over 66 years later, our organization is still hard at work, protecting and assisting refugees around the world. With your support, we can continue.

Connect with us
0 USD DAKAR CF 3201 Abc road Full Time , 40 hours per week United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)

L'unité d'apatridie de la Représentation du HCR à Dakar fournit un appui doctrinal et coordonne les réponses opérationnelles à l'apatridie dans les 8 États membres de la CEDEAO que nous couvrons. Bien que les États de la CEDEAO aient fait preuve de leadership dans la prévention et la réduction des cas d'apatridie, au moins un million de personnes risquent de devenir apatrides dans la région. Les principales causes de l’apatridie sont les lacunes de la législation nationale sur la nationalité, notamment des dispositions empêchant les femmes et certaines ethnies de recevoir et / ou de conférer la citoyenneté à leurs enfants, ainsi que des procédures administratives qui ne garantissent pas un enregistrement civil / de naissance approprié aux résidents ordinaires.

En février 2015, les États membres de la CEDEAO ont adopté la Déclaration d'Abidjan sur la prévention et la réponse à l'apatridie. Ce faisant, les États membres ont pris une série d’engagements en faveur d’actions spécifiques destinées à éliminer l’apatridie sur leur territoire, notamment en obtenant des informations concrètes sur les causes de l’apatridie ainsi que sur le nombre et le profil des apatrides dans leur pays et en développant des activités spécifiques : plans d'action nationaux, y compris les étapes (en fonction des besoins), la réforme de la législation nationale, le renforcement des mécanismes d'enregistrement des naissances et l'amélioration de l'administration des documents d'identité et de nationalité. La Déclaration souligne également que chaque enfant devrait acquérir une nationalité à la naissance et que tous les enfants trouvés devraient être considérés comme des ressortissants de l'État dans lequel ils se trouvent. Elle reconnaît également la nécessité de veiller à ce que les hommes et les femmes jouissent des mêmes droits d'acquérir, de changer et de conserver leur nationalité et de conférer la nationalité à leurs enfants.

La Déclaration a été suivie de l'adoption du Plan d'action de Banjul en 2017, qui définit une série de six (6) objectifs stratégiques, chacun assorti d'une série d'activités clairement définies, et ayant pour objectif spécifique de mettre fin à l'apatridie dans la région d’ici à 2024. Le Plan d’action définit également clairement les responsabilités des institutions de la CEDEAO et des institutions partenaires concernées, ainsi que l’appui que la CEDEAO et le HCR peuvent apporter aux États membres, conformément aux articles 22 à 25 de la Déclaration d’Abidjan

  1. DESCRIPTION DES TACHES :

Sous la supervision générale de l’Administrateur de Protection et reçoit régulièrement des conseils et des instructions de l’Administrateur chargé de l’Apatridie au MCO.

Redevabilité

· Responsable des tâches spécifiques / assignées dans l'organisation et le suivi d'ateliers, de séminaires et de conférences gouvernementales / ministérielles ;

· Préparer les procès-verbaux / comptes rendus pertinents des réunions et des événements de l'unité selon un standard professionnel ;

· Organisation et archivage des documents de l’unité sur le système de classement en ligne E-Safe.

· Veiller à ce que des traductions ponctuelles de l'anglais vers le français et inversement soient fournies ;

· Production de notes de recherche sur les lois et les politiques relatives à la nationalité / à l'apatridie conformément à une norme professionnelle ;

· Participation à l'organisation d'ateliers, de séminaires et de conférences ministérielles (en aidant à la rédaction de notes conceptuelles et d'un soutien logistique…);

· Prendre part à des réunions, en prenant des notes et en fournissant un soutien logistique ;

· Participer aux activités de communication du bureau, notamment en collaborant avec la Section de l'information du public afin de produire un contenu actualisé pour les canaux de médias sociaux pertinents.

· Suivre l'évolution de la législation et de la politique sur la nationalité / l'apatridie et être prêt à mettre à jour / informer le personnel de l'unité le cas échéant ;

· Assister le personnel de l'unité dans la préparation des campagnes de sensibilisation ;

· Autres tâches requises.

Autorité

· Décider de la priorité des tâches.

· Suivi avec les homologues au niveau opérationnel ;

· Alerter les collègues lorsque les échéances approchent.

3 QUALIFICATIONS REQUISES :

· Être de Nationalité Sénégalaise, ressortissant d’un Etat membre de la CEDAO, ou avoir un permis de travail au Sénégal,**

· Avoir terminé son cycle secondaire et une formation diplômante dans les domaines du droit international, des sciences politiques ou dans un domaine similaire,

· Avoir une parfaite maitrise de l’outil informatique (MS Office),

· Avoir la maîtrise de la langue française et une bonne connaissance de l’anglais. Le wolof et les autres langues locales sont un atout

· Avoir une bonne capacité de rédaction et d’analyse

4. COMPETENCES SOUHAITEES :

• Avoir la connaissance des règles et des procédures de l’UNHCR ou du système des Nations Unies,

• Être disponible, flexible et capable de travailler en équipe dans un milieu multiculturel. **

5. ADMISSIBILITE :

Pour pouvoir être admissible à un stage, il conviendra de remplir les critères suivants :

1. être jeune diplômé en Licence ou Master 1 en Droit ou Relations Internationales (Les jeunes diplômés doivent être considérés comme des personnes ayant achevé leurs études dans l'année précédant leur candidature à un stage au HCR) ou encore poursuivre des études supérieures dans une université ou un établissement d’enseignement supérieur agréé par l’UNESCO ; et

*2**. avoir achevé au moins deux ans d’études de premier cycle dans un domaine pertinent ou présentant un intérêt pour l’action de l’Organisation.***

NB : Une personne dont le père, la mère, le fils, la fille, le frère ou la sœur est fonctionnaire du HCR, y compris s’il est titulaire d’un engagement temporaire ou membre du personnel associé, n’est pas admissible à un stage.

How to apply

DOSSIER DE CANDIDATURE. :

Les dossiers doivent comprendre :

· Une lettre de Motivation et un Curriculum vitae

· Copies scannées des diplômes et attestations

· Une notice personnelle des Nations Unies (P11) à jour, signée et scannée (Document disponible sur le site : https://www.unhcr.org/how-to-apply.html

· Les dossiers incomplets ne seront pas considérés

Les candidats intéressés par cette annonce doivent envoyer leurs candidatures à l’adresse électronique suivante : [email protected] présélectionnés peuvent être tenus de passer un test. Seuls les candidats présélectionnés seront notifiés. Aucune demande tardive ne sera acceptée.

L’UNHCR ne facture aucun frais à aucune étape du processus de recrutement.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées. L’UNHCR est un environnement NON -FUMEUR.

2020-06-01

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

July 2020
MTWTFSS
« Jun  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
RSS Feed by country: