Un Coordinateur Régional RESILAC 53 views0 applications


Alors que le lac Tchad constitue une zone emblématique des menaces du changement climatique et de ses enjeux dans les pays pauvres, il est désormais aussi au centre d’une crise sécuritaire régionale liée non seulement aux attaques du groupe Boko Haram mais également à d’autres violences armées. Les défis de développement de la région sont multiples : politiques d’abord, mais aussi socio-économiques, écologiques et hydrologiques.

Le projet RESILAC, « Redressement Economique et Social Inclusif du Lac Tchad » est une initiative de l’Union européenne et de l’AFD, conjointement élaboré par Action contre la Faim (chef de file), en consortium avec CARE et le Groupe URD et en partenariat avec le CCFD – Terre Solidaire, notamment.

L’objectif général du projet est de contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale des territoires du bassin du lac Tchad les plus impactés par le conflit, le changement climatique et autres déterminants (marginalisation, absence d’investissements, décentralisation ineffective, tensions intercommunautaires autour de l’usage des ressources naturelles).

Le projet, structuré autour de 4 piliers, dans 4 pays et sur 4 ans (début 2018 – fin2020), est la réponse innovante et inédite que mettent en place ACF et ses partenaires. Le Coordinateur Régional aura pour mission de porter ce projet pionnier pour l’ensemble des membres du consortium, dont la dimension régionale et temporelle fait écho à l’ambition des activités qu’il déploie. Porter ce projet, c’est participer à la confirmation que les 3 ONG membres du consortium (ACF en lead) agissent aujourd’hui courageusement dans la mise en œuvre d’actions apprenantes visant à impacter durablement les inégalités qu’elles combattent.

Le Coordinateur Régional RESILAC est responsable de la coordination du projet Redressement Economique et Social Inclusif du lac Tchad (RESILAC) mise en œuvre durant 4 ans sur 4 pays (Tchad, Cameroun, Niger et Nigéria), en consortium avec 2 autres ONG internationales (CARE et Groupe URD) et des partenaires nationaux.

Plus précisément, il s’agit de :

  • Assurer le bon déroulement de la phase de déploiement du projet, en assurant un appui adéquat aux cellules nationales et les missions des quatre pays de mise en œuvre.
  • Superviser une équipe technique régionale composée de techniciens expérimentés et assurer la triangulation entre ces personnes et les responsables opérationnels dans les 4 pays (indifféremment selon l’ONG d’appartenance et en privilégiant l'”approche projet”).
  • Orienter et conseiller les coordinateurs/trices nationaux/ales dans la mise en œuvre du projet dans les 4 pays, en lien avec les directeurs pays/chefs de mission des ONG membres du consortium.
  • Préparer et participer aux réunions du comité de pilotage global du projet (qui réunit les représentants des sièges des ONG membres du consortium, les représentants des bailleurs principaux UE et AFD et, de manière ad hoc et selon les besoins, d’autres contributeurs externes). Participer également, sur invitation ad hoc, au comité de pilotage national dans un des 4 pays concernés animé par le/la coordinateur/trice national-e.
  • Niveau d’études supérieures (BAC+4 ou BAC+5) en gestion de projets de développement (prioritairement), action sociale ou action humanitaire, relations internationales ou sciences politiques.
  • Expérience professionnelle réussie de 3 à 5 ans dans la coordinations d’activités de développement (prioritairement) ou humanitaires en environnement complexe.
  • Expérience professionnelle réussie dans la supervision d’équipes techniques multiculturelles et gestion de projet en lead consortium ou multipartenaires
  • Capacité d’adaptation et d’innovation avérée, sens de la diplomatie, excellent relationnel, et capacité à se positionner tant en responsable hiérarchique qu’en référent fonctionnel.
  • Mobilité géographique exigée (déplacements réguliers sur les 4 pays du projet).
  • Français et anglais courant.
  • Une expérience dans les pays du projet sera considérée positivement

émunération:

  • Poste famille
  • Salaire de base : compris entre 3 370 et 3 895 € brut/mois
    • reversement compensation retraite pour les personnes n’étant pas de nationalité Française (indiquer fourchette
  • Allocation Pays : 150€/mois
  • Allocation logement : 3 000 €/mois +
  • Allocation break : 304 €/mois (composée ainsi : 54 €/mois pour monétisation « break allowance » et 250 € /mois pour monétisation billets d’avion).
  • Prime d’installation (contrat supérieur ou égal à 1an) : 1 000€
  • Per Diem et Allocation frais de vie

5 semaines de congés payés par an

20 jours de RTT par an (utilisés durant les breaks)

Assurance internationale contre les risques maladie, invalidité, maternité, décès, accident du travail, maladie professionnelle. En complément de ces assurances, vous bénéficierez des couvertures supplémentaires suivantes : Mutuelle santé, Assurance accident à l’étranger, Assistance médicale et rapatriement.

ACF assure la prise en charge des déplacements aller-retour entre le domicile et le lieu d’affectation.

More Information

  • Job City Ndjamena
  • This job has expired!
Share this job


Action Against Hunger | ACF International is an international humanitarian organization committed to saving the lives of malnourished children while providing communities with sustainable access to safe water and long-term solutions to hunger.

Connect with us
0 USD Ndjamena CF 3201 Abc road Full Time , 40 hours per week Action Contre la Faim France

Alors que le lac Tchad constitue une zone emblématique des menaces du changement climatique et de ses enjeux dans les pays pauvres, il est désormais aussi au centre d’une crise sécuritaire régionale liée non seulement aux attaques du groupe Boko Haram mais également à d’autres violences armées. Les défis de développement de la région sont multiples : politiques d’abord, mais aussi socio-économiques, écologiques et hydrologiques.

Le projet RESILAC, « Redressement Economique et Social Inclusif du Lac Tchad » est une initiative de l'Union européenne et de l'AFD, conjointement élaboré par Action contre la Faim (chef de file), en consortium avec CARE et le Groupe URD et en partenariat avec le CCFD – Terre Solidaire, notamment.

L’objectif général du projet est de contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale des territoires du bassin du lac Tchad les plus impactés par le conflit, le changement climatique et autres déterminants (marginalisation, absence d’investissements, décentralisation ineffective, tensions intercommunautaires autour de l’usage des ressources naturelles).

Le projet, structuré autour de 4 piliers, dans 4 pays et sur 4 ans (début 2018 - fin2020), est la réponse innovante et inédite que mettent en place ACF et ses partenaires. Le Coordinateur Régional aura pour mission de porter ce projet pionnier pour l'ensemble des membres du consortium, dont la dimension régionale et temporelle fait écho à l'ambition des activités qu'il déploie. Porter ce projet, c'est participer à la confirmation que les 3 ONG membres du consortium (ACF en lead) agissent aujourd'hui courageusement dans la mise en œuvre d'actions apprenantes visant à impacter durablement les inégalités qu'elles combattent.

Le Coordinateur Régional RESILAC est responsable de la coordination du projet Redressement Economique et Social Inclusif du lac Tchad (RESILAC) mise en œuvre durant 4 ans sur 4 pays (Tchad, Cameroun, Niger et Nigéria), en consortium avec 2 autres ONG internationales (CARE et Groupe URD) et des partenaires nationaux.

Plus précisément, il s’agit de :

  • Assurer le bon déroulement de la phase de déploiement du projet, en assurant un appui adéquat aux cellules nationales et les missions des quatre pays de mise en œuvre.
  • Superviser une équipe technique régionale composée de techniciens expérimentés et assurer la triangulation entre ces personnes et les responsables opérationnels dans les 4 pays (indifféremment selon l'ONG d'appartenance et en privilégiant l'"approche projet").
  • Orienter et conseiller les coordinateurs/trices nationaux/ales dans la mise en œuvre du projet dans les 4 pays, en lien avec les directeurs pays/chefs de mission des ONG membres du consortium.
  • Préparer et participer aux réunions du comité de pilotage global du projet (qui réunit les représentants des sièges des ONG membres du consortium, les représentants des bailleurs principaux UE et AFD et, de manière ad hoc et selon les besoins, d'autres contributeurs externes). Participer également, sur invitation ad hoc, au comité de pilotage national dans un des 4 pays concernés animé par le/la coordinateur/trice national-e.
  • Niveau d'études supérieures (BAC+4 ou BAC+5) en gestion de projets de développement (prioritairement), action sociale ou action humanitaire, relations internationales ou sciences politiques.
  • Expérience professionnelle réussie de 3 à 5 ans dans la coordinations d'activités de développement (prioritairement) ou humanitaires en environnement complexe.
  • Expérience professionnelle réussie dans la supervision d'équipes techniques multiculturelles et gestion de projet en lead consortium ou multipartenaires
  • Capacité d'adaptation et d'innovation avérée, sens de la diplomatie, excellent relationnel, et capacité à se positionner tant en responsable hiérarchique qu'en référent fonctionnel.
  • Mobilité géographique exigée (déplacements réguliers sur les 4 pays du projet).
  • Français et anglais courant.
  • Une expérience dans les pays du projet sera considérée positivement

émunération:

  • Poste famille
  • Salaire de base : compris entre 3 370 et 3 895 € brut/mois
    • reversement compensation retraite pour les personnes n’étant pas de nationalité Française (indiquer fourchette
  • Allocation Pays : 150€/mois
  • Allocation logement : 3 000 €/mois +
  • Allocation break : 304 €/mois (composée ainsi : 54 €/mois pour monétisation « break allowance » et 250 € /mois pour monétisation billets d’avion).
  • Prime d’installation (contrat supérieur ou égal à 1an) : 1 000€
  • Per Diem et Allocation frais de vie

5 semaines de congés payés par an

20 jours de RTT par an (utilisés durant les breaks)

Assurance internationale contre les risques maladie, invalidité, maternité, décès, accident du travail, maladie professionnelle. En complément de ces assurances, vous bénéficierez des couvertures supplémentaires suivantes : Mutuelle santé, Assurance accident à l’étranger, Assistance médicale et rapatriement.

ACF assure la prise en charge des déplacements aller-retour entre le domicile et le lieu d’affectation.

2020-02-01

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

February 2020
MTWTFSS
« Jan  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 
RSS Feed by country: