Administrateur·trice terrain – Zinder – Niger – H/F 94 views0 applications


ALIMA au NIGER – CONTEXTE DU PROJET :

Depuis juillet 2009, ALIMA travaille en collaboration avec l’ONG médicale nigérienne BEFEN (Bien Être de la Femme et de l’Enfant au Niger) pour gérer un programme de prise en charge de la malnutrition et du paludisme dans le district de Mirriah (800 000 habitants) – dans la région de Zinder à l’est du Niger.

C’est en 2012 que ALIMA/BEFEN ont étendu leurs activités dans le District de Dakoro, dans la partie nord de la région de Maradi, avec pour objectif de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité parmi les enfants de moins de 5 ans. Ce projet inclut un volet de prise en charge pédiatrique et de prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, en ambulatoire (CRENAS), et en hospitalisation (CRENI) ainsi qu’une clinique mobile pour les soins de santé maternelle et primaire dans les zones de désert sanitaire au nord du district. Cet appui au DS de Dakoro, a connu une extension de nombre de CRENAS appuyés au fil des années, et en 2013, ALIMA/BEFEN ont débuté la stratégie PB-mères dans les 2 DS (Dakoro et Mirriah), où 10 000 femmes ont été formés.

En 2014, le projet a pris en charge 25 400 enfants souffrant de Malnutrition Aiguë Sévère, dont 500 cas souffrant de complications et hospitalisés en CRENI et 37 300 cas de paludisme.

En 2017, ALIMA/BEFEN sont passés à la mise à l’échelle de la stratégie PB-mères dans la région sanitaire de Maradi.

En 2020, il y a eu démarrage du CRENI-école de Dakoro, dans le cadre de renforcement des capacités des personnels de santé MOH dans la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère avec complication.

En s’inscrivant dans une logique de désengagement progressif dans le cadre de financement des activités nutritionnelles dans les zones stabilisées dont fait partie le DS de Dakoro, nos activités ont été réduite en2021, conséquence de la baissez de financement humanitaire, par notre bailleur principale ECHO, nous nous désengagés des CRENAS, et notre activité est resté centré sur le CRENI de l’HD Dakoro.

Dans le cadre de recherche de financement de développement, nous avons pu obtenir le fonds pour la reprise des activités nutritionnelles dans ce district sanitaire de Dakoro, ainsi pour 2022, ALIMA/BEFEN va appuyer 20 CSI (CRENAS), sur les 30 existants, et le CRENI/Pédiatrie de l’HD de Dakoro.

Sur le plan sécuritaire, la situation dans la région de Maradi, reste volatile dans la bande frontalière avec le Nigéria, au sud, plus précisément dans les départements de Guidan Roumdji et Madarounfa.

Ces 2 département font face à une criminalité transfrontalière, avec des incursions nocturnes, suivi de vol de bétails, et autres biens, des enlèvements (avec demande de rançon), voire des assassinats. De janvier à septembre 2021, ces 2 départements de la région de Maradi, a enregistré 196 incidents (dont 87% de nature criminelle). Au quatrième trimestre, il y a eu une baisse des incidents, suite au déploiement d’un important dispositif sécuritaire le long de la bande frontalière avec le Nigeria par les FDS avec des patrouilles et des opérations conjointes avec les forces Nigérianes.

Dans les autres parties de la région, Dakoro, Aguié, la situation reste relativement calme. Toutefois, quelques cas de criminalité de faible niveau sont occasionnellement enregistrés.

Au Niger, les projets ALIMA/BEFEN sont financés par ECHO, OFDA, CERF, GATES, AFD, Food For Peace, UNICEF et la DUE. L’UNICEF et le PAM appuient également les programmes en fournissant des intrants.

LIEU DU POSTE : Zinder, Niger

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

  • Il/elle rend compte au Coordinateur de Terrain (responsable hiérarchique), et au coordinateur finances et RH (responsables techniques).
  • Il/elle encadre des assistants administrateur des terrains.

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3 : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

MISSION PRINCIPALE

L’Administrateur·trice terrain a pour objectif général d’assurer la gestion des ressources humaines, financières et de mettre en place les éléments de gestion utilisés sur les projets.

Il/elle est responsable d’une part, d’organiser la gestion administrative du personnel (national et international) et d’en superviser la gestion qualitative, et d’autre part, de décliner, valoriser et gérer les moyens financiers nécessaires à la mise en œuvre des décisions opérationnelles.

ACTIVITÉS PRINCIPALES

L’Administrateur.trice Terrain doit avant tout:

  • Agir en lien avec le mandat d’ALIMA, les principes humanitaires et le principe de “do no harm / ne pas nuire” ;
  • Respecter la stratégie opérationnelle définie avec les autres coordinateurs (collaborer avec les autres acteurs humanitaires, internationaux et gouvernementaux présents dans la zone d’intervention.

Comptabilité

  • Mise en œuvre des procédures : sécurité de l’argent (gestion des caisses, des transferts, des avances), engagement des dépenses (procédures d’achats, validation et organisation des paiements, suivi des paiements réguliers) ;
  • Mise en œuvre du guide d’imputation pays (codes comptables, projets et axes analytiques, codes bailleurs ;
  • Gestion des caisses et banques de son projet ;
  • Enregistrement comptable (en propre ou délégué à un assistant administrateur), classement des pièces comptables, checker/comparer les écritures comptables par rapport au tableau d’affectation et réalisation de la clôture terrain mensuelle, envoi en capitale ;
  • Réception des comptabilités corrigées par la capitale, analyse des écarts, actions correctives.

Gestion de la trésorerie

  • Suivi des soldes bancaires et caisses sur le projet ;
  • Connaissance du circuit d’approvisionnement, analyse des risques ;
  • Anticipation des dépenses et demande de trésorerie mensuelle ;
  • Proposition des soldes minimum nécessaires sur chaque caisse et banque du projet.

Gestion générale des moyens

  • Gestion adéquate des structures (choix, organisation, contrats, intendance, assurance,) ;
  • Participation à l’élaboration du cadre d’approvisionnement pour ses terrains ;
  • Récolte et analyse des informations de gestion non budgétaires (activités, consommations, donations, etc.) ;
  • En lien avec les coordinateurs, création et analyse d’indicateurs de gestion des ressources ;
  • Tenue à jour de l’archivage administratif de la mission.

Gestion budgétaire

  • Récolte, pour chaque activité définie, de toutes les informations nécessaires concernant les activités et les ressources ;
  • Participation, sous la responsabilité du Coordinateur Finances et RH et du Coordinateur Terrain, à la mise en forme et la traduction budgétaire des éléments de gestion de ressources ;
  • Analyse, en lien avec le Coordinateur Terrain, des suivis budgétaires mensuels généraux et spécifiques (axes analytiques), alertes éventuelles, propositions d’actions correctives, et reporting auprès du Coordinateur Finances et RH ;
  • Elaborer le prévisionnel de son projet par contrat de financement et suivre, alerter le Coordinateur en cas de Gap.

Gestion administrative du personnel national

  • Suivi et mise à jour de la paie et des dossiers du personnel (Homère) ;
  • Veille, sous la responsabilité du coordinateur Finances et RH à la diffusion des documents, de référence RH au personnel et en assure le respect des principes, (règlement intérieur, procédure de gestion des abus…).

Gestion qualitative du personnel

Composition des équipes

  • Mise à jour des organigrammes ;
  • Aide à la réalisation des descriptions de postes et s’assure de leur mise à jour.

Bilans individuels

  • Planification des bilans ;
  • Mise à disposition des équipes des documents nécessaires pour la réalisation des bilans ;
  • Elaborer un planning de congé annuel de son projet ;
  • Elaborer un plan de formation de son projet.

Communication interne et représentation du personnel

  • Diffusion de l’information du personnel sur l’association et la mission ;
  • Organisation des réunions du personnel.

Recrutement

  • Soutien aux coordinateurs concernant le recrutement (processus, entretien, etc.).

La liste des taches n’est pas exhaustive. Il/elle pourra être amené·e à exercer d’autres tâches en fonction des besoins du projet

EXPERIENCES ET COMPETENCES

Expériences :

  • Expérience préalable à un poste équivalent en ONG Internationale ;
  • Expérience préalable dans contextes d’urgence ;
  • Une qualification dans la gestion RH et administrative est un atout ;
  • Expérience préalable en gestion d’équipe multiculturelle.

Compétences :

  • Capacité d’écoute et empathie ;
  • Communication facile ;
  • Animation et motivation d’équipes ;
  • Capacité à identifier et anticiper les problèmes et les risques ;
  • Esprit orienté vers la résolution de problèmes ;
  • Organisation des rôles et délégation de tâches au sein d’une équipe ;
  • Capacité à définir des priorités ;
  • Établissement de réseaux de contacts et capacité à maintenir une posture neutre face à des acteurs opposés dans le cadre d’un même conflit armé ;
  • Autonomie ;
  • Sens des responsabilités ;
  • Capacité de prise d’initiative et de décision ;
  • Bonne gestion du stress ;
  • Flexibilité ;
  • Maîtrise de l’outil informatique (GSuite et pack office).

Langues :

  • La maîtrise orale et écrite du français est indispensable.

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de droit français de 6 mois, avec possibilité de renouvellement selon la disponibilité des fonds

Prise de poste : Février 2023

Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Perdiem

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne au plus tard le 07/02/2023 à l’adresse

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV au format PDF + Lettre de Motivation au format PDF) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

More Information

  • Job City Zinder
  • This job has expired!
Share this job


The Alliance for International Medical Action, ALIMA, offers a new way of collaboration between humanitarian organizations. ALIMA puts network and strengthens national NGOs of humanitarian medicine to implement demanding care projects both in the quality of medicine in the number of patients treated. These projects are both in humanitarian emergencies and in chronic crisis contexts that require the development of medium-term projects.

ALIMA’s innovative operational approach and research programmes deepen the impact of our humanitarian work and help us save as many lives as possible. The funds entrusted to ALIMA allow us to:

Treat more patients and save even more lives by providing high-quality medical care that is adapted to each humanitarian crisis;

Offer improved treatments in ongoing medical crises such as malaria, acute malnutrition and associated illnesses. We also deliver comprehensive and systematic paediatric treatment programmes to reduce infant and child mortality;

Invest in medical innovation by using research to improve what we do in humanitarian crises, we seek to deliver sustainable medical solutions to people who wouldn’t otherwise have access to treatment.

“In Niger, ALIMA and BEFEN have developed strategies that get mums to participate in screening their children for malnutrition. This strategy has identified sick children at an earlier stage and significantly reduced the numbers who are hospitalized. In 2015, they treated nearly 50,000 severely malnourished children”. Amadou Alzouma, programme officer of the European Commission’s Humanitarian Aid and Civil Protection department (ECHO)

“Today we have amassed one hundred years’ experience in humanitarian aid. The contexts are evolving and with them the needs of the populations. Operational research is paramount for finding solutions to increasingly complex health problems”. Dr Moumouni Kinda, ALIMA programme officer

ALIMA brings together stakeholders committed to serving the health of the most vulnerable. Together they are inventing a new kind of emergency humanitarian medicine for the 21st century. ALIMA develops innovative approaches designed to fill the gap between medical needs in crisis situations and the responses of the humanitarian aid system. This approach is based on four principles: proximity, alliance, quality, and research.

Connect with us
0 USD Zinder CF 3201 Abc road Fixed Term , 40 hours per week ALIMA – The Alliance for International Medical Action

ALIMA au NIGER - CONTEXTE DU PROJET :

Depuis juillet 2009, ALIMA travaille en collaboration avec l’ONG médicale nigérienne BEFEN (Bien Être de la Femme et de l’Enfant au Niger) pour gérer un programme de prise en charge de la malnutrition et du paludisme dans le district de Mirriah (800 000 habitants) - dans la région de Zinder à l’est du Niger.

C’est en 2012 que ALIMA/BEFEN ont étendu leurs activités dans le District de Dakoro, dans la partie nord de la région de Maradi, avec pour objectif de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité parmi les enfants de moins de 5 ans. Ce projet inclut un volet de prise en charge pédiatrique et de prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, en ambulatoire (CRENAS), et en hospitalisation (CRENI) ainsi qu'une clinique mobile pour les soins de santé maternelle et primaire dans les zones de désert sanitaire au nord du district. Cet appui au DS de Dakoro, a connu une extension de nombre de CRENAS appuyés au fil des années, et en 2013, ALIMA/BEFEN ont débuté la stratégie PB-mères dans les 2 DS (Dakoro et Mirriah), où 10 000 femmes ont été formés.

En 2014, le projet a pris en charge 25 400 enfants souffrant de Malnutrition Aiguë Sévère, dont 500 cas souffrant de complications et hospitalisés en CRENI et 37 300 cas de paludisme.

En 2017, ALIMA/BEFEN sont passés à la mise à l’échelle de la stratégie PB-mères dans la région sanitaire de Maradi.

En 2020, il y a eu démarrage du CRENI-école de Dakoro, dans le cadre de renforcement des capacités des personnels de santé MOH dans la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère avec complication.

En s’inscrivant dans une logique de désengagement progressif dans le cadre de financement des activités nutritionnelles dans les zones stabilisées dont fait partie le DS de Dakoro, nos activités ont été réduite en2021, conséquence de la baissez de financement humanitaire, par notre bailleur principale ECHO, nous nous désengagés des CRENAS, et notre activité est resté centré sur le CRENI de l’HD Dakoro.

Dans le cadre de recherche de financement de développement, nous avons pu obtenir le fonds pour la reprise des activités nutritionnelles dans ce district sanitaire de Dakoro, ainsi pour 2022, ALIMA/BEFEN va appuyer 20 CSI (CRENAS), sur les 30 existants, et le CRENI/Pédiatrie de l’HD de Dakoro.

Sur le plan sécuritaire, la situation dans la région de Maradi, reste volatile dans la bande frontalière avec le Nigéria, au sud, plus précisément dans les départements de Guidan Roumdji et Madarounfa.

Ces 2 département font face à une criminalité transfrontalière, avec des incursions nocturnes, suivi de vol de bétails, et autres biens, des enlèvements (avec demande de rançon), voire des assassinats. De janvier à septembre 2021, ces 2 départements de la région de Maradi, a enregistré 196 incidents (dont 87% de nature criminelle). Au quatrième trimestre, il y a eu une baisse des incidents, suite au déploiement d’un important dispositif sécuritaire le long de la bande frontalière avec le Nigeria par les FDS avec des patrouilles et des opérations conjointes avec les forces Nigérianes.

Dans les autres parties de la région, Dakoro, Aguié, la situation reste relativement calme. Toutefois, quelques cas de criminalité de faible niveau sont occasionnellement enregistrés.

Au Niger, les projets ALIMA/BEFEN sont financés par ECHO, OFDA, CERF, GATES, AFD, Food For Peace, UNICEF et la DUE. L’UNICEF et le PAM appuient également les programmes en fournissant des intrants.

LIEU DU POSTE : Zinder, Niger

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

  • Il/elle rend compte au Coordinateur de Terrain (responsable hiérarchique), et au coordinateur finances et RH (responsables techniques).
  • Il/elle encadre des assistants administrateur des terrains.

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3 : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d'un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

MISSION PRINCIPALE

L’Administrateur·trice terrain a pour objectif général d’assurer la gestion des ressources humaines, financières et de mettre en place les éléments de gestion utilisés sur les projets.

Il/elle est responsable d’une part, d’organiser la gestion administrative du personnel (national et international) et d’en superviser la gestion qualitative, et d’autre part, de décliner, valoriser et gérer les moyens financiers nécessaires à la mise en œuvre des décisions opérationnelles.

ACTIVITÉS PRINCIPALES

L’Administrateur.trice Terrain doit avant tout:

  • Agir en lien avec le mandat d’ALIMA, les principes humanitaires et le principe de “do no harm / ne pas nuire” ;
  • Respecter la stratégie opérationnelle définie avec les autres coordinateurs (collaborer avec les autres acteurs humanitaires, internationaux et gouvernementaux présents dans la zone d’intervention.

Comptabilité

  • Mise en œuvre des procédures : sécurité de l’argent (gestion des caisses, des transferts, des avances), engagement des dépenses (procédures d’achats, validation et organisation des paiements, suivi des paiements réguliers) ;
  • Mise en œuvre du guide d’imputation pays (codes comptables, projets et axes analytiques, codes bailleurs ;
  • Gestion des caisses et banques de son projet ;
  • Enregistrement comptable (en propre ou délégué à un assistant administrateur), classement des pièces comptables, checker/comparer les écritures comptables par rapport au tableau d’affectation et réalisation de la clôture terrain mensuelle, envoi en capitale ;
  • Réception des comptabilités corrigées par la capitale, analyse des écarts, actions correctives.

Gestion de la trésorerie

  • Suivi des soldes bancaires et caisses sur le projet ;
  • Connaissance du circuit d’approvisionnement, analyse des risques ;
  • Anticipation des dépenses et demande de trésorerie mensuelle ;
  • Proposition des soldes minimum nécessaires sur chaque caisse et banque du projet.

Gestion générale des moyens

  • Gestion adéquate des structures (choix, organisation, contrats, intendance, assurance,) ;
  • Participation à l’élaboration du cadre d’approvisionnement pour ses terrains ;
  • Récolte et analyse des informations de gestion non budgétaires (activités, consommations, donations, etc.) ;
  • En lien avec les coordinateurs, création et analyse d’indicateurs de gestion des ressources ;
  • Tenue à jour de l’archivage administratif de la mission.

Gestion budgétaire

  • Récolte, pour chaque activité définie, de toutes les informations nécessaires concernant les activités et les ressources ;
  • Participation, sous la responsabilité du Coordinateur Finances et RH et du Coordinateur Terrain, à la mise en forme et la traduction budgétaire des éléments de gestion de ressources ;
  • Analyse, en lien avec le Coordinateur Terrain, des suivis budgétaires mensuels généraux et spécifiques (axes analytiques), alertes éventuelles, propositions d’actions correctives, et reporting auprès du Coordinateur Finances et RH ;
  • Elaborer le prévisionnel de son projet par contrat de financement et suivre, alerter le Coordinateur en cas de Gap.

Gestion administrative du personnel national

  • Suivi et mise à jour de la paie et des dossiers du personnel (Homère) ;
  • Veille, sous la responsabilité du coordinateur Finances et RH à la diffusion des documents, de référence RH au personnel et en assure le respect des principes, (règlement intérieur, procédure de gestion des abus…).

Gestion qualitative du personnel

Composition des équipes

  • Mise à jour des organigrammes ;
  • Aide à la réalisation des descriptions de postes et s’assure de leur mise à jour.

Bilans individuels

  • Planification des bilans ;
  • Mise à disposition des équipes des documents nécessaires pour la réalisation des bilans ;
  • Elaborer un planning de congé annuel de son projet ;
  • Elaborer un plan de formation de son projet.

Communication interne et représentation du personnel

  • Diffusion de l’information du personnel sur l’association et la mission ;
  • Organisation des réunions du personnel.

Recrutement

  • Soutien aux coordinateurs concernant le recrutement (processus, entretien, etc.).

La liste des taches n’est pas exhaustive. Il/elle pourra être amené·e à exercer d’autres tâches en fonction des besoins du projet

EXPERIENCES ET COMPETENCES

Expériences :

  • Expérience préalable à un poste équivalent en ONG Internationale ;
  • Expérience préalable dans contextes d’urgence ;
  • Une qualification dans la gestion RH et administrative est un atout ;
  • Expérience préalable en gestion d’équipe multiculturelle.

Compétences :

  • Capacité d’écoute et empathie ;
  • Communication facile ;
  • Animation et motivation d’équipes ;
  • Capacité à identifier et anticiper les problèmes et les risques ;
  • Esprit orienté vers la résolution de problèmes ;
  • Organisation des rôles et délégation de tâches au sein d’une équipe ;
  • Capacité à définir des priorités ;
  • Établissement de réseaux de contacts et capacité à maintenir une posture neutre face à des acteurs opposés dans le cadre d’un même conflit armé ;
  • Autonomie ;
  • Sens des responsabilités ;
  • Capacité de prise d’initiative et de décision ;
  • Bonne gestion du stress ;
  • Flexibilité ;
  • Maîtrise de l’outil informatique (GSuite et pack office).

Langues :

  • La maîtrise orale et écrite du français est indispensable.

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de droit français de 6 mois, avec possibilité de renouvellement selon la disponibilité des fonds

Prise de poste : Février 2023

Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Perdiem

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne au plus tard le 07/02/2023 à l'adresse

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV au format PDF + Lettre de Motivation au format PDF) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

2023-02-08

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

February 2024
MTWTFSS
« Jan  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829 
RSS Feed by country: