Co- Coordinateur Cluster Protection 72 views0 applications


Introduction

Le Conseil Danois pour les Réfugiés porte assistance aux réfugiés et aux personnes déplacées à travers le monde : nous fournissons une aide d’urgence à ces personnes, nous combattons pour leurs droits et nous renforçons leurs opportunités pour un meilleur futur. Nous travaillons dans des zones affectées par les conflits, ainsi que le long des routes de déplacements, et au sein des pays dans lesquels les réfugiés s’établissent. En coopération avec les communautés locales, nous nous efforçons d’atteindre des solutions responsables et durables. Nous travaillons pour une intégration réussie des communautés vulnérables et, lorsque cela est possible, à la réalisation de leur souhait de retour chez eux.

Le Conseil danois pour les réfugiés (ci-après : DRC, pour Danish Refugee Council) a été fondé au Danemark en 1956 et est depuis devenu une organisation humanitaire internationale avec plus de 7,000 employés et de 8,000 volontaires. Ayant son siège établi à Copenhague, et présent dans 40 pays, le DRC est une organisation d’aide non gouvernementale, à but non-lucratif, politiquement neutre et indépendante et non-confessionnelle.

Notre vision est une vie avec dignité pour toutes les personnes déplacées dans le monde. Tous nos efforts reposent sur notre boussole morale : l’humanité, le respect, l’indépendance, la neutralité, la participation, l’honnêteté et la transparence.

1. Contexte

DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et depuis 2013 au Mali dans les domaines de :

DRC au Mali met en œuvre plusieurs projets intégrants la protection (visant à apporter une assistance directe aux victimes de violations des droits de l’homme, à renforcer les connaissances et les capacités de protection communautaire et individuelle et à participer aux efforts de coordination et de plaidoyer aux niveaux régional et national), la sécurité alimentaire et le relèvement économique (visant à renforcer la résilience des ménages et des communautés en liant urgence, réhabilitation et développement tout en s’attaquant aux problèmes structurels et à long terme) et le désarmement humanitaire et la consolidation de la paix (visant à promouvoir la stabilité, à renforcer la résilience et à prévenir et réduire la violence armée en assurant une sécurité communautaire améliorée et une gestion des frontières efficaces et responsables dans le cadre d’une collaboration transfrontalière).

DRC Mali porte les principes de protection transversale au centre de ses interventions, et met aussi en œuvre de projets de protection spécialisée (protection généraliste avec un focus sur les VBG et protection de l’enfance), intégrée (sécurité alimentaire et réduction de la violence armée). Bénéficiant d’un ancrage communautaire et partenarial solide dans ses différentes zones d’intervention (Bamako, Mopti, Gao, Tombouctou), DRC contribue activement à renforcer les partenaires locaux sur l’expertise de protection, notamment sur ses thématiques de spécialisation : le monitoring de protection ainsi que la santé mentale et le soutien psychosocial. De plus DRC Mali porte fortement la question des interventions d’urgence, en lien avec la dégradation constante du contexte et l’augmentation des violations de droit menées sur les populations, qui nécessite une meilleure prise en compte des thématiques de protection dans la réponse proposée.

Dans ce cadre nous recherchons un/e collaborateur/trice expérimenté/e, capable d’intervenir aux niveaux stratégique et opérationnel afin d’assurer la co coordination du Cluster Protection avec le HCR.

2. Objectif

Le/la Co-Coordinateur/trice du Cluster Protection (CCP) travaille en collaboration avec les collègues du UNHCR chargés de la coordination du cluster protection pour soutenir les activités de coordination nationale en conformité avec les directives IASC sur la direction du cluster et la redevabilité. Le/la CCP travaillera sur l’amélioration de la représentation des ONG et des autres acteurs dans les activités du cluster, participera au renforcement de la gestion effective du cluster et à l’amélioration des programmes humanitaires de protection et des réponses en plaidoyer.

3. Tâches et Responsabilités

Responsabilités :

Co-Coordination

· Co facilite les réunions en s’assurant que les accords, les activités de suivis, les décisions et les points d’action soient effectifs.

· Documente et analyse les activités de l’équipe de coordination et communique les résultats aux membres du cluster.

· S’assure que les partenaires du cluster protection soient informés des besoins en termes de protection, de l’analyse de la situation, des manquements d’intervention, des plannings d’interventions, des processus de financement en cours, etc…

· Encourage les ONG travaillant sur la protection au Mali à participer activement, régulièrement et à rapporter leur activités et analyses au cluster protection.

· Soutient la coordination effective avec les domaines de responsabilité (AoRs) du cluster protection, groupes de travail régionaux et task forces, incluant les VBG, la protection de l’enfance, la Lutte Anti Mines Humanitaire, Le Logement Terre Propriété et Ressources Naturelles, la Comission Mouvement de Population, la Documentation Civile et la Cohésion Sociale.

· Conduit les rencontres des groupes de travail identifiés.

Représentation et plaidoyer

· En consultation avec le coordinateur du cluster, représente les intérêts du cluster protection dans les discussions avec le coordinateur humanitaire, les bailleurs, et les autres acteurs à propos des priorités, de la mobilisation des ressources et du plaidoyer.

· En coordination avec les acteurs pertinents, organise le plaidoyer pour améliorer l’accès humanitaire aux populations déplacés.

· En accord avec le coordinateur du cluster, il s’assure de la coordination et des échanges d’information sur les problématiques de protection avec les autres clusters, les agences des nations unies, les ONGs internationales et locales, les homologues du gouvernement, et renforce les liens avec les partenaires appropriés travaillant sur les questions de développement.

· En consultation avec le coordinateur du cluster protection, il contribue à la coordination et à la planification au sein du comité inter cluster sous le lead d’OCHA.

· Apporte son soutien au coordinateur du cluster dans la préparation de documents de plaidoyer en s’appuyant sur les documents utilisant l’approche fondée sur les preuves ( evidence based ) du monitoring de protection.

Stratégie de planification et de rapportage

· En consultation avec le coordinateur du cluster, il s’assure que le cluster protection couvre tous les besoins identifiés pour les populations affectées, pas uniquement les besoins des PDI ou que les besoins couverts par les mandats des membres du cluster protection, à travers le développement et la revue de documents stratégiques, de plan de réponses et de contingence.

· S’assure que les analyses et les priorités sont en adéquation avec la stratégie humanitaire pays ainsi que les autres plans de réponses type le HRP (Humanitarian Response Plan).

· Soutien le développement de plan de travail interne au cluster protection sur le terrain pour s’assurer d’une implémentation effective en consultation avec les partenaires et les domaines de responsabilité (AoRs) du cluster protection.

Mise en place de standards, développement des capacités, et support au groupe de travail et sous cluster

· S’assure de l’adhérence des activités du cluster protection avec l’approche transversale et inclusive de l’Age, Genre et Diversité.

· Créé, adapte et/ou contribue au développement d’outils de protection respectant les aspects de genre pour le rapportage, les évaluations de besoins, les analyses de genre, etc…

· Co-Coordonne et délivre la mise en place de formation protection pour les membres du cluster, les partenaires locaux, les autorités pertinentes et les membres des autres clusters.

· Produit des outils pratiques et soutient les membres du cluster et des groupes de travail régionaux sur les questions des évaluations de besoins, les questions de coordination, de participation conjointes et de processus de financement, par exemple le HRP.

· Conduit des mission terrain pour renforcer les liens entre le cluster national et les groupes de travail régionaux.

Management de l’information, rapportage et évaluation

· En consultation avec le facilitateur du cluster, soutient la compilation de l’information, produit des rapports analytiques et des informations sur les problématiques de protection pour partage avec les partenaires, l’équipe humanitaire pays, les bailleurs et les homologues du gouvernement pertinents.

· Coordonne le travail des différents réseaux/agences contribuant au système de monitoring du cluster protection.

· Soutient la qualité du système de monitoring de protection à travers la revue des informations et de la performance des réseaux de collecte de données.

· S’assure de la diffusion des tendances relevées par le monitoring de protection aux partenaires et autres partenaires pertinents.

· Facilite le rapportage et les la partage d’information au sein du cluster.

· Assurer que les mécanismes de monitoring, évaluation et de rapportage sont en place afin d’évaluer les progrès et les résultats des activités du cluster protection.

4. Qualifications requises

Expérience et compétences techniques essentielles :

· Au moins cinq ans d’expérience pratique dans le secteur humanitaire sur les thématiques de protection générale et/ou spécialisée

· Excellente connaissance des problématiques de protection dans les contextes d’urgence et savoir accru sur la protection, les principes humanitaires, des lignes directrices, et la législation internationale

· Bonne compréhension de l’approche des clusters humanitaire des nations unies et de leur architecture

· Excellentes compétences en plaidoyer et représentation, capacité à établir des relations de travail efficaces pour faciliter la communication au sein des clusters et avec les divers acteurs

· Bonne compétence de gestion et de coordination dans un mécanisme de réponse humanitaire

· Expérience dans la création de documents stratégiques et dans la mise en place d’évaluation

· Excellentes compétences en termes d’analyse et de rapportage

· Expérience en facilitation d’atelier et de formation

· Excellente compétences inter personnel et habilité démontré à travail sous pression et dans des conditions stressantes

· Excellentes compétences de communication en français et bonne compétences de communication en anglais

· La connaissance du contexte du Mali serait un plus

Education

· Master universitaire préférablement dans le domaine des droits de l’Homme et / ou du droit humanitaire international

· Toutes autres formations dans le domaine de la protection

Langages :

· Français (maîtrise complète)

· Anglais (bonne maîtrise)

5. Compétences et qualités exigées

· À ce poste, vous devez démontrer les cinq compétences essentielles du DRC, à savoir :

o Viser l’excellence : vous vous concentrez sur l’obtention de résultats tout en garantissant un processus efficace. Vous vous efforcez de produire un travail précis, approfondi et professionnel avec une utilisation optimale du temps et des efforts.

o Collaborer : vous coopérez avec et impliquez les parties concernées, recherchant activement leur opinion et partageant des informations clés avec elles. Vous soutenez et faites confiance aux autres, tout en encourageant les commentaires.

o Prendre les rênes : Vous prenez la responsabilité et donnez la priorité à votre travail en fonction de la vision et des objectifs généraux de DRC. Vous prenez l’initiative face à un défi ou une opportunité et vous recherchez des solutions innovantes.

o Communiquer : vous écrivez et parlez efficacement et honnêtement tout en adaptant votre style et votre ton à la situation. Vous écoutez activement les autres et les impliquez dans le dialogue.

o Faire preuve d’intégrité : Vous respectez et promouvez les normes les plus strictes en matière de conduite éthique et professionnelle en relation avec les valeurs et le code de conduite de DRC, y compris la protection contre l’exploitation sexuelle, les abus et le harcèlement.

· Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et cosmopolite ;

· Proactivité, avec une approche coopérative et collaborative ;

· D’excellentes capacités de communication (notamment l’attention et la patience) sont nécessaires ;

· De bonnes capacités organisationnelles sont requises ;

· Ethique professionnelle exemplaire ;

· Capacité à travailler en équipe et bon sens de l’humour.

6. Réglementation générale

· L’employé doit suivre les consignes du DRC en matière de sûreté, de confidentialité et d’éthique, incluant le Code de Conduite et le Cadre de Redevabilité Humanitaire ;

· L’employé ne s’engagera pas dans une autre activité rémunérée pendant son contrat avec DRC sans en avoir reçu l’autorisation ;

· L’employé ne doit pas s’engager dans une activité qui puisse porter préjudice à DRC ou la mise en œuvre de ses projets pendant qu’il il est sous contrat avec DRC ;

· A la fin de son contrat, l’employé restituera tout l’équipement qui lui a été confié pour l’exercice de ses missions.

How to apply

Les candidatures ne peuvent se faire qu’en ligne, sur le site indiqué ci-dessus. Vous devez télécharger en ligne votre CV (3 pages maximum) ainsi qu’une lettre de motivation. Le CV et la lettre de motivation peuvent être en français ou bien anglais.

Les candidatures envoyées par la voie postale ou par courriel ne pourront pas être considérées. Il en va de même pour les dépôts physiques d’un dossier de candidature.

Le DRC fournit des opportunités égales en termes d’emploi et interdit toute pratique de discrimination basée sur la race, le sexe, la couleur de peau, l’appartenance religieuse, l’orientation sexuelle, l’âge, l’état civil ou bien une quelconque situation d’handicap. Le DRC ne pratique aucune discrimination dans le cadre de ses processus de recrutement.

Cependant, les candidats doivent prendre en considération que, en conformité avec ses règles internes, le DRC n’est pas autorisé à employer, dans le cadre d’un contrat international, des ressortissants du pays dans lequel ce contrat va être basé (en l’occurrence, des ressortissants de la République du Mali

Pour toute question concernant ce poste à pourvoir, vous pouvez contacter M. Benoit Couturier : [email protected]

Pour plus d’informations à propos du Conseil Danois pour les Réfugiés, veuillez consulter le site web de l’organisation à drc.ngo.

Les candidatures seront clôturées le dimanche 5 décembre à 23H59 heure GMT. Néanmoins, il est possible pour le DRC de commencer, dès avant la fin de la publication de l’offre, le processus de recrutement si une candidature répond aux attentes et exigences du poste.

More Information

  • Job City Bamako avec des déplacements réguliers
Share this job


The Danish Refugee Council is currently implementing a broad range of activities relevant to conflict affected communities and persons. The activities are categorized in ten sectors:

Shelter and Non-food Items, Food Security, Protection, Income Generation, Coordination & Operational Services, Community Infrastructure & Services, Humanitarian Mine Action, Armed Violence Reduction (AVR), Water, Sanitation & Hygiene (WASH), and Education.

Here you can read some short exemplifications of what types of activities the respective sectors include:

Shelter and Non-food Items: Provision of emergency shelter, emergency cash grants, rehabilitation of housing, distribution of non-food items (NFIs) and provision of return and repatriation kits.

Food Security: Emergency food provision or food voucher programmes. Training and capacity development in agriculture, agricultural inputs (e.g. tools and seeds), agricultural grants.

Protection: Advocacy for the rights of displaced people in their context of displacement, child protection initiatives, individual protection assistance based on vulnerability, legal aid, land & property rights, sexual and gender-based violence prevention, registration services for the internally displaced and refugees, monitoring of rights and rights awareness-raising, facilitation of return and repatriation processes.

Income Generation: Business training and SME development, business grants, life-skills training, literacy and numeracy training, vocational training, micro-credit loans, savings groups, group enterprise development and facilitation.

Coordination & Operational Services: Coordination and management of refugee and IDP camps, active participation in UN cluster coordination, humanitarian surveys and studies, facilitation of NGO Networks focused on displacement solutions, capacity development, training and support to local NGOs, secondment of experts to UN emergency operations worldwide

Community Infrastructure & Services: Provision of physical infrastructure like roads, bridges, community centres, irrigation systems or other community structures, facilitation and training of infrastructure management groups at community level, facilitation and funding of community development plans, initiatives for disaster risk reduction at community level.

Humanitarian Mine Action: Manual or mechanical mine clearance, clearance of former battle areas, education for affected communities – with special focus on children on how to avoid harm from mines and UXO, surveys of expected and confirmed mined or UXO areas, explosive ordnance disposal and stockpile destruction, capacity building of national demining institutions.

Armed Violence Reduction (AVR): Education in procedures for safe storage and safe handling of small arms and light weapons (SALW), capacity building of institutions for safety, local and community level conflict management and mitigation.

Water, Sanitation & Hygiene (WASH): Emergency water supply, hygiene item distribution, hygiene information and education, construction of latrines, installation water points, wells and water storage. Water purification.

Education: Education grants and fee support, school feeding programmes, teacher training and support, school materials provision and construction or rehabilitation of school structures.

Connect with us
0 USD Bamako avec des déplacements réguliers CF 3201 Abc road Fixed Term , 40 hours per week Danish Refugee Council (DRC)

Introduction

Le Conseil Danois pour les Réfugiés porte assistance aux réfugiés et aux personnes déplacées à travers le monde : nous fournissons une aide d’urgence à ces personnes, nous combattons pour leurs droits et nous renforçons leurs opportunités pour un meilleur futur. Nous travaillons dans des zones affectées par les conflits, ainsi que le long des routes de déplacements, et au sein des pays dans lesquels les réfugiés s’établissent. En coopération avec les communautés locales, nous nous efforçons d’atteindre des solutions responsables et durables. Nous travaillons pour une intégration réussie des communautés vulnérables et, lorsque cela est possible, à la réalisation de leur souhait de retour chez eux.

Le Conseil danois pour les réfugiés (ci-après : DRC, pour Danish Refugee Council) a été fondé au Danemark en 1956 et est depuis devenu une organisation humanitaire internationale avec plus de 7,000 employés et de 8,000 volontaires. Ayant son siège établi à Copenhague, et présent dans 40 pays, le DRC est une organisation d’aide non gouvernementale, à but non-lucratif, politiquement neutre et indépendante et non-confessionnelle.

Notre vision est une vie avec dignité pour toutes les personnes déplacées dans le monde. Tous nos efforts reposent sur notre boussole morale : l’humanité, le respect, l’indépendance, la neutralité, la participation, l’honnêteté et la transparence.

1. Contexte

DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et depuis 2013 au Mali dans les domaines de :

DRC au Mali met en œuvre plusieurs projets intégrants la protection (visant à apporter une assistance directe aux victimes de violations des droits de l'homme, à renforcer les connaissances et les capacités de protection communautaire et individuelle et à participer aux efforts de coordination et de plaidoyer aux niveaux régional et national), la sécurité alimentaire et le relèvement économique (visant à renforcer la résilience des ménages et des communautés en liant urgence, réhabilitation et développement tout en s'attaquant aux problèmes structurels et à long terme) et le désarmement humanitaire et la consolidation de la paix (visant à promouvoir la stabilité, à renforcer la résilience et à prévenir et réduire la violence armée en assurant une sécurité communautaire améliorée et une gestion des frontières efficaces et responsables dans le cadre d’une collaboration transfrontalière).

DRC Mali porte les principes de protection transversale au centre de ses interventions, et met aussi en œuvre de projets de protection spécialisée (protection généraliste avec un focus sur les VBG et protection de l'enfance), intégrée (sécurité alimentaire et réduction de la violence armée). Bénéficiant d'un ancrage communautaire et partenarial solide dans ses différentes zones d'intervention (Bamako, Mopti, Gao, Tombouctou), DRC contribue activement à renforcer les partenaires locaux sur l’expertise de protection, notamment sur ses thématiques de spécialisation : le monitoring de protection ainsi que la santé mentale et le soutien psychosocial. De plus DRC Mali porte fortement la question des interventions d'urgence, en lien avec la dégradation constante du contexte et l'augmentation des violations de droit menées sur les populations, qui nécessite une meilleure prise en compte des thématiques de protection dans la réponse proposée.

Dans ce cadre nous recherchons un/e collaborateur/trice expérimenté/e, capable d’intervenir aux niveaux stratégique et opérationnel afin d’assurer la co coordination du Cluster Protection avec le HCR.

2. Objectif

Le/la Co-Coordinateur/trice du Cluster Protection (CCP) travaille en collaboration avec les collègues du UNHCR chargés de la coordination du cluster protection pour soutenir les activités de coordination nationale en conformité avec les directives IASC sur la direction du cluster et la redevabilité. Le/la CCP travaillera sur l’amélioration de la représentation des ONG et des autres acteurs dans les activités du cluster, participera au renforcement de la gestion effective du cluster et à l’amélioration des programmes humanitaires de protection et des réponses en plaidoyer.

3. Tâches et Responsabilités

Responsabilités :

Co-Coordination

· Co facilite les réunions en s’assurant que les accords, les activités de suivis, les décisions et les points d’action soient effectifs.

· Documente et analyse les activités de l’équipe de coordination et communique les résultats aux membres du cluster.

· S’assure que les partenaires du cluster protection soient informés des besoins en termes de protection, de l’analyse de la situation, des manquements d’intervention, des plannings d’interventions, des processus de financement en cours, etc…

· Encourage les ONG travaillant sur la protection au Mali à participer activement, régulièrement et à rapporter leur activités et analyses au cluster protection.

· Soutient la coordination effective avec les domaines de responsabilité (AoRs) du cluster protection, groupes de travail régionaux et task forces, incluant les VBG, la protection de l’enfance, la Lutte Anti Mines Humanitaire, Le Logement Terre Propriété et Ressources Naturelles, la Comission Mouvement de Population, la Documentation Civile et la Cohésion Sociale.

· Conduit les rencontres des groupes de travail identifiés.

Représentation et plaidoyer

· En consultation avec le coordinateur du cluster, représente les intérêts du cluster protection dans les discussions avec le coordinateur humanitaire, les bailleurs, et les autres acteurs à propos des priorités, de la mobilisation des ressources et du plaidoyer.

· En coordination avec les acteurs pertinents, organise le plaidoyer pour améliorer l’accès humanitaire aux populations déplacés.

· En accord avec le coordinateur du cluster, il s’assure de la coordination et des échanges d’information sur les problématiques de protection avec les autres clusters, les agences des nations unies, les ONGs internationales et locales, les homologues du gouvernement, et renforce les liens avec les partenaires appropriés travaillant sur les questions de développement.

· En consultation avec le coordinateur du cluster protection, il contribue à la coordination et à la planification au sein du comité inter cluster sous le lead d’OCHA.

· Apporte son soutien au coordinateur du cluster dans la préparation de documents de plaidoyer en s’appuyant sur les documents utilisant l’approche fondée sur les preuves ( evidence based ) du monitoring de protection.

Stratégie de planification et de rapportage

· En consultation avec le coordinateur du cluster, il s’assure que le cluster protection couvre tous les besoins identifiés pour les populations affectées, pas uniquement les besoins des PDI ou que les besoins couverts par les mandats des membres du cluster protection, à travers le développement et la revue de documents stratégiques, de plan de réponses et de contingence.

· S’assure que les analyses et les priorités sont en adéquation avec la stratégie humanitaire pays ainsi que les autres plans de réponses type le HRP (Humanitarian Response Plan).

· Soutien le développement de plan de travail interne au cluster protection sur le terrain pour s’assurer d’une implémentation effective en consultation avec les partenaires et les domaines de responsabilité (AoRs) du cluster protection.

Mise en place de standards, développement des capacités, et support au groupe de travail et sous cluster

· S’assure de l’adhérence des activités du cluster protection avec l’approche transversale et inclusive de l’Age, Genre et Diversité.

· Créé, adapte et/ou contribue au développement d’outils de protection respectant les aspects de genre pour le rapportage, les évaluations de besoins, les analyses de genre, etc…

· Co-Coordonne et délivre la mise en place de formation protection pour les membres du cluster, les partenaires locaux, les autorités pertinentes et les membres des autres clusters.

· Produit des outils pratiques et soutient les membres du cluster et des groupes de travail régionaux sur les questions des évaluations de besoins, les questions de coordination, de participation conjointes et de processus de financement, par exemple le HRP.

· Conduit des mission terrain pour renforcer les liens entre le cluster national et les groupes de travail régionaux.

Management de l’information, rapportage et évaluation

· En consultation avec le facilitateur du cluster, soutient la compilation de l’information, produit des rapports analytiques et des informations sur les problématiques de protection pour partage avec les partenaires, l’équipe humanitaire pays, les bailleurs et les homologues du gouvernement pertinents.

· Coordonne le travail des différents réseaux/agences contribuant au système de monitoring du cluster protection.

· Soutient la qualité du système de monitoring de protection à travers la revue des informations et de la performance des réseaux de collecte de données.

· S’assure de la diffusion des tendances relevées par le monitoring de protection aux partenaires et autres partenaires pertinents.

· Facilite le rapportage et les la partage d’information au sein du cluster.

· Assurer que les mécanismes de monitoring, évaluation et de rapportage sont en place afin d’évaluer les progrès et les résultats des activités du cluster protection.

4. Qualifications requises

Expérience et compétences techniques essentielles :

· Au moins cinq ans d’expérience pratique dans le secteur humanitaire sur les thématiques de protection générale et/ou spécialisée

· Excellente connaissance des problématiques de protection dans les contextes d’urgence et savoir accru sur la protection, les principes humanitaires, des lignes directrices, et la législation internationale

· Bonne compréhension de l’approche des clusters humanitaire des nations unies et de leur architecture

· Excellentes compétences en plaidoyer et représentation, capacité à établir des relations de travail efficaces pour faciliter la communication au sein des clusters et avec les divers acteurs

· Bonne compétence de gestion et de coordination dans un mécanisme de réponse humanitaire

· Expérience dans la création de documents stratégiques et dans la mise en place d’évaluation

· Excellentes compétences en termes d’analyse et de rapportage

· Expérience en facilitation d’atelier et de formation

· Excellente compétences inter personnel et habilité démontré à travail sous pression et dans des conditions stressantes

· Excellentes compétences de communication en français et bonne compétences de communication en anglais

· La connaissance du contexte du Mali serait un plus

Education

· Master universitaire préférablement dans le domaine des droits de l’Homme et / ou du droit humanitaire international

· Toutes autres formations dans le domaine de la protection

Langages :

· Français (maîtrise complète)

· Anglais (bonne maîtrise)

5. Compétences et qualités exigées

· À ce poste, vous devez démontrer les cinq compétences essentielles du DRC, à savoir :

o Viser l'excellence : vous vous concentrez sur l'obtention de résultats tout en garantissant un processus efficace. Vous vous efforcez de produire un travail précis, approfondi et professionnel avec une utilisation optimale du temps et des efforts.

o Collaborer : vous coopérez avec et impliquez les parties concernées, recherchant activement leur opinion et partageant des informations clés avec elles. Vous soutenez et faites confiance aux autres, tout en encourageant les commentaires.

o Prendre les rênes : Vous prenez la responsabilité et donnez la priorité à votre travail en fonction de la vision et des objectifs généraux de DRC. Vous prenez l’initiative face à un défi ou une opportunité et vous recherchez des solutions innovantes.

o Communiquer : vous écrivez et parlez efficacement et honnêtement tout en adaptant votre style et votre ton à la situation. Vous écoutez activement les autres et les impliquez dans le dialogue.

o Faire preuve d’intégrité : Vous respectez et promouvez les normes les plus strictes en matière de conduite éthique et professionnelle en relation avec les valeurs et le code de conduite de DRC, y compris la protection contre l’exploitation sexuelle, les abus et le harcèlement.

· Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et cosmopolite ;

· Proactivité, avec une approche coopérative et collaborative ;

· D’excellentes capacités de communication (notamment l’attention et la patience) sont nécessaires ;

· De bonnes capacités organisationnelles sont requises ;

· Ethique professionnelle exemplaire ;

· Capacité à travailler en équipe et bon sens de l’humour.

6. Réglementation générale

· L’employé doit suivre les consignes du DRC en matière de sûreté, de confidentialité et d’éthique, incluant le Code de Conduite et le Cadre de Redevabilité Humanitaire ;

· L’employé ne s’engagera pas dans une autre activité rémunérée pendant son contrat avec DRC sans en avoir reçu l’autorisation ;

· L’employé ne doit pas s’engager dans une activité qui puisse porter préjudice à DRC ou la mise en œuvre de ses projets pendant qu’il il est sous contrat avec DRC ;

· A la fin de son contrat, l’employé restituera tout l’équipement qui lui a été confié pour l’exercice de ses missions.

How to apply

Les candidatures ne peuvent se faire qu’en ligne, sur le site indiqué ci-dessus. Vous devez télécharger en ligne votre CV (3 pages maximum) ainsi qu’une lettre de motivation. Le CV et la lettre de motivation peuvent être en français ou bien anglais.

Les candidatures envoyées par la voie postale ou par courriel ne pourront pas être considérées. Il en va de même pour les dépôts physiques d’un dossier de candidature.

Le DRC fournit des opportunités égales en termes d’emploi et interdit toute pratique de discrimination basée sur la race, le sexe, la couleur de peau, l’appartenance religieuse, l’orientation sexuelle, l’âge, l’état civil ou bien une quelconque situation d’handicap. Le DRC ne pratique aucune discrimination dans le cadre de ses processus de recrutement.

Cependant, les candidats doivent prendre en considération que, en conformité avec ses règles internes, le DRC n’est pas autorisé à employer, dans le cadre d’un contrat international, des ressortissants du pays dans lequel ce contrat va être basé (en l’occurrence, des ressortissants de la République du Mali

Pour toute question concernant ce poste à pourvoir, vous pouvez contacter M. Benoit Couturier : [email protected]

Pour plus d’informations à propos du Conseil Danois pour les Réfugiés, veuillez consulter le site web de l’organisation à drc.ngo.

Les candidatures seront clôturées le dimanche 5 décembre à 23H59 heure GMT. Néanmoins, il est possible pour le DRC de commencer, dès avant la fin de la publication de l’offre, le processus de recrutement si une candidature répond aux attentes et exigences du poste.

2021-12-08

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

December 2021
MTWTFSS
« Oct  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
RSS Feed by country: