Projet de Consultation “Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger.” 202 views0 applications


1. Contexte

Bien que la configuration économique, religieuse et linguistique du Nigeria et du Niger diffère considérablement, les deux pays partagent des similitudes dans les causes profondes et les effets de l’intolérance culturelle et religieuse. Les rivalités entre dirigeants et les tensions politiques internes sont basées sur des différences ethniques, religieuses et régionales, renforcées par des systèmes de patronage politique et une politique à somme nulle. Une forte identité ethnique et tribale et une ignorance généralisée de “l’autre” perpétuent les préjugés et les conflits culturels. Les espaces économiques et l’accès aux ressources sont perçus comme étant divisés selon des critères ethniques et religieux. Avec une augmentation du chômage des jeunes, un accès limité à l’information et une prévalence de la propagande sur les médias sociaux, les jeunes sont de plus en plus vulnérables à l’extrémisme religieux, perçoivent des possibilités de mobilité économique et sociale. Des groupes fondamentalistes tels que Boko Haram sont actifs dans les deux pays, ce qui entraîne des violences, des déplacements et une division accrue selon des critères ethniques, religieux et culturels.

2. RÉSUMÉ DU PROJET **

L’action postule que le comportement humain est influencé par quatre facteurs (le discours académique, le cadre normatif/réglementaire, le discours religieux et la logique socioculturelle/dominante). Elle suit donc une approche quadruple en 1) développant et en diffusant du matériel scolaire et culturel, 2) en renforçant les réseaux et les plateformes, 3) en promouvant le discours public et 4) en préconisant des changements au niveau gouvernemental. Les établissements universitaires mèneront des recherches sur les obstacles et les facteurs favorables au pluralisme culturel et religieux, établissant ainsi une base de référence et une ligne médiane pour l’action, et informant les activités. Pour contrer les discours discordants dans les milieux universitaires, culturels et médiatiques, des étudiants de troisième cycle seront soutenus pour écrire des thèses sur les thèmes centraux de l’action, des artistes seront chargés de développer et d’exposer des œuvres qui favorisent le pluralisme et des journalistes seront formés à l’impartialité et à la neutralité. Des plates-formes multilatérales régulières, y compris des conférences et des échanges, seront organisées pour permettre aux groupes cibles de se réunir, y compris les OSC, les chefs religieux et communautaires, les acteurs gouvernementaux, les représentants de la communauté cible, y compris les jeunes et les femmes, le milieu universitaire et les artistes. Le personnel scolaire recevra une formation sur la tolérance culturelle et religieuse et la prévention de l’extrémisme violent à l’école, des œuvres d’art comme des peintures murales seront installées dans les écoles et des bandes dessinées/livres d’histoires faisant la promotion du multiculturalisme et l’inclusion seront diffusés aux enfants. Des formations sur le plaidoyer seront dispensées aux OSC, tandis que les chefs communautaires et religieux participeront à des ateliers sur les instruments juridiques, notamment la loi nationale et les droits de l’homme, et des réunions de plaidoyer seront organisées avec les acteurs gouvernementaux.

  1. PORTÉE ET OBJET DE LA CONSULTATION

Nous recherchons un consultant pour évaluer le projet «Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger (projet Zaman Tare)», et pour saisir les principaux apprentissages générés par le projet, couvrant la période du projet de février 2018 à janvier 2022. Le document d’apprentissage porterait également sur l’efficacité de l’utilisation des approches multimédias par la CAFOD pour mobiliser les jeunes et les femmes. Il s’agit de groupes cibles que le projet visait également à renforcer leur engagement dans les mécanismes de construction de la paix et de cohésion sociale au sein des communautés ciblées.

4. OBJECTIF DE L’ÉVALUATION ET PUBLIC CIBLE

L’objectif général de la consultation est de :

a) Comprendre les résultats du projet Zaman Tare

b) Orienter la conception des futures actions de consolidation de la paix au sein de la CAFOD.

c) Partager l’apprentissage et les bonnes pratiques par rapport aux sous-thèmes suivants

Cette consultation comportera deux parties distinctes :

1. Évaluation finale du projet

Le consultant réalisera une évaluation finale du projet « Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger », en évaluant dans quelle mesure les objectifs du projet ont été atteints, l’efficacité des processus de gestion et de mise en œuvre du projet, et en formulant des recommandations sur la façon d’améliorer des projets similaires dans l’avenir.

Il s’agit d’une évaluation de l’ensemble du projet, et non d’une évaluation de la capacité de chaque organisation partenaire. Les informations sur les différents partenaires seront analysées pour dresser un tableau de l’ensemble du programme, mais toutes les recommandations spécifiques seront prises en compte séparément**.**

2. Document pédagogique

Cela prendra en compte les enseignements tirés du rapport principal. L’apprentissage est un rapport d’évaluation résumé qui illustre les principaux enseignements de l’intervention et qui est destiné à des publics techniques de l’Union européenne, de la CAFOD et des partenaires. Ce document d’apprentissage contribuera à améliorer les actions futures de consolidation de la paix et à alimenter la mise en œuvre du cadre stratégique de l’organisation de la CAFOD. Le document d’apprentissage documentera certains succès enregistrés, des défis et des leçons apprises.

La cible de cette évaluation serait principalement axée sur les hommes, les femmes et les jeunes en tant que membres de la communauté, chefs religieux, acteurs gouvernementaux et personnel du projet.

5. LES TȂCHES ET LES QUESTIONS D’ÉVALUATION **

a) Comprendre les résultats du projet Zaman Tare

· Déterminer dans quelle mesure les résultats du projet ont été atteints ?

· Déterminer si les extrants/objectifs ont été atteints ?

· Étudier et souligner l’impact du projet sur les communautés ciblées ?

Établir, le cas échéant, si tous les indicateurs du projet ont été atteints ?

b) Orienter la conception des actions futures de consolidation de la paix au sein de la CAFOD.

· Vérifier l’efficacité de la théorie du changement du projet ?

  • Déterminer la pertinence et l’adaptabilité de la théorie du changement du projet aux interventions futures ?

c) Partager les enseignements et les bonnes pratiques en relation avec les sous-thèmes suivants :

· Quelles ont été les réalisations les plus notables des projets, et quelles ont été les conditions qui ont rendu ces réalisations possibles ? Dans quelle mesure ces réalisations correspondent-elles aux attentes de la conception des projets ? N.B; Vous pouvez présenter les réalisations tant au niveau du projet qu’au niveau des sous-subventions.

· Comment la durabilité a-t-elle été prise en compte ? (e.g. quelles dispositions ont été prises pour accroȋtre la probabilité d’une incidence à long terme, etc)?

· Dans quelle mesure la modalité de subventionnement a-t-elle permis d’atteindre les objectifs du projet ? Quels ont été les principaux avantages et inconvénients? N.B; Les éléments sur lesquels vous pouvez vous concentrer sont les suivants:

· Pourquoi l’approche a été choisie et qu’est-ce qui a été réalisé grâce à cette méthode et qui n’aurait pas pu être réalisé autrement, d’autant plus que la sous-subvention était une option et non une obligation dans l’appel ?

· Tâches administratives, capacités des bénéficiaires et des partenaires

· Assurer la visibilité de l’UE

· Dans quelle mesure une approche multinationale/régionale a-t-elle contribué aux réalisations du projet ? Quels étaient les avantages et les inconvénients ? N.B. Les éléments sur lesquels vous pouvez vous concentrer sont les suivants:

· Adapter les approches/activités aux besoins locaux plutôt que d’avoir une approche commune

· Assurer le partage des connaissances et la coopération entre les différents partenaires / pays.

· Activités transfrontalières (s’il en existe)

· Quels sont les principaux enseignements tirés de l’utilisation des dialogues interculturels et interconfessionnels et des activités connexes pour atteindre les objectifs du projet, notamment l’inclusion et la cohésion sociales, la promotion de la tolérance, du pluralisme et de la compréhension mutuelle, en particulier dans les pays fragiles et en situation de post-conflit ?

6. APPROCHE ET MÉTHODOLOGIE**

Le consultant inclura dans sa proposition une suggestion initiale des critères et de la méthodologie préférés. Les critères d’évaluation, les questions d’apprentissage, une méthodologie plus détaillée et un plan de travail seront convenus entre le consultant et la CAFOD au cours de la phase initiale. La qualité de l’évaluation sera évaluée en utilisant les principes de preuve d’efficacité de BOND.

La méthodologie devrait :

• Être spécifiquement adaptée à l’évaluation du travail de consolidation de la paix.

• Impliquer une consultation avec les 2 partenaires et le personnel de la CAFOD dans l’équipe de Zaman Tare.

• Envisagez d’inclure des visites sur le terrain au Nigéria et au Niger et des réunions/ateliers en face à face avec des membres de la communauté, des universitaires et des artistes.

• Impliquer la participation active du personnel et des partenaires de la CAFOD afin de promouvoir l’appropriation et l’apprentissage par les pairs.

7**.** ÉCHÉANCES ET LIVRABLES**

Les résultats seront en anglais et en français. Les résultats attendus sont :

· Un plan de démarrage (5 pages maximum)

· Un projet de rapport sur les conclusions et les recommandations

· Ateliers pour partager les conclusions des visites dans les pays avec les partenaires et le personnel.

Une séance de consultation pour présenter les premières conclusions et recommandations de l’évaluation et recueillir des commentaires sur le projet lors de l’atelier final du projet.

• Un rapport d’évaluation final (30 pages maximum) comprenant :

o Table des matières

o Résumé analytique comprenant les recommandations les plus prioritaires (4 pages maximum)

o Méthodologie de l’évaluation

o Constats relatifs aux critères d’évaluation

o Conclusions

o Recommandations prioritaires (4 pages maximum)

o Annexes (comprenant les termes de référence de l’évaluation, les commentaires des partenaires et la bibliographie, la liste des personnes interrogées).

o Une note complémentaire distincte pour toute question spécifique au partenaire qui ne sera pas publiée.

• Un document final d’apprentissage (20 pages maximum)

• Un atelier pour présenter virtuellement le document d’apprentissage

Tous les matériaux recueillis au cours du processus d’évaluation doivent être soumis à la CAFOD avant la fin du contrat. Le rapport et toute la documentation de référence seront la propriété de la CAFOD.**

  1. COMPOSITION DE L’ÉQUIPE D’ÉVALUATION ET COMPÉTENCES REQUISES

L’évaluation sera effectuée par un professionnel (ou une équipe ayant des rôles spécifiques) ayant l’expérience et les compétences suivantes :

Ø Expérience appréciable de la réalisation d’évaluations et de collecte de données d’évaluation avérée, d’analyse et de rédaction de rapports ;

Ø Expérience des examens de l’apprentissage;

Ø Expérience de l’évaluation de projets ou d’activités de renforcement des capacités ;

Ø Capacité avérée à travailler dans le respect avec les ONG partenaires nationales et internationales ;

Ø Capacité avérée à gérer efficacement la charge de travail et à respecter dans les délais serrés ;

Ø Maîtrise de l’anglais et du français, communication verbale claire et excellentes aptitudes à la rédaction ;

Ø Capacité de se rendre dans les pays du projet Zaman Tare pour effectuer la collecte de données ;

Ø Expérience avec Caritas, des organisations confessionnelles, des ONG nationales/locales et/ou des organisations qui travaillent en partenariat, est un avantage.

Ø Expérience ou connaissance des programmes de consolidation de la paix serait un avantage.

9. LES MODALITÉS DE GESTION

Le consultant rendra compte au gestionnaire du programme Zaman Tare, basé à Abuja, avec le soutien du gestionnaire de fonds/contrat basé au bureau de la CAFOD à Londres. Le gestionnaire du programme sera le principal point de contact et fournira un soutien quotidien, la documentation pertinente, les coordonnées et le soutien aux dispositions logistiques et contractuelles. Le gestionnaire de fonds/contrat coordonnera les commentaires sur la version provisoire des rapports du comité de pilotage de Zaman Tare et des autres parties prenantes concernées, approuvera les versions finales et coordonnera la réponse de la gestion de l’évaluation.

Pour les visites sur le terrain, le consultant sera en contact direct avec les responsables de programme au Nigeria et au Niger, qui assureront la liaison avec le représentant du pays, les organisations partenaires et le personnel pour organiser la logistique sur place, la sécurité et le retour d’informations au niveau national.

10. BUDGET ET PAIEMENT

Les frais pour les journées de consultance (à convenir par négociation), y compris la préparation, les visites de programmes et les rapports.

Les frais de voyage (vols, déplacements dans le pays, hébergement et subsistance) seront remboursés séparément, conformément à la politique de la CAFOD et aux exigences de conformité du projet, et jusqu’à concurrence d’une limite supérieure convenue.

How to apply

SOUMISSION DE LA PROPOSITION

Les candidatures doivent inclure les éléments suivants :

Ø Une proposition présentant une manifestation d’intérêt, et décrivant la méthodologie choisie pour l’évaluation et le document d’apprentissage, le calendrier et le budget résumé en 4 pages au plus.

Ø Un CV avec deux références.

Ø Des exemples de travaux antérieurs peuvent être demandés aux candidats présélectionnés.

Les candidatures pour la mise en œuvre de la consultation doivent être soumises par courriel à Christiana Nwafor dont l’adresse est ([email protected]) avec l’objet Projet de Consultation “Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger.”

La date limite de dépôt des candidatures est le : vendredi 6 février 2022.

Les candidats présélectionnés seront contactés pour les entrevues.

More Information

  • Job City Niger, Nigeria
  • This job has expired!
Share this job


What does CAFOD do? CAFOD stands for the Catholic Agency For Overseas Development. We are an international development charity and the official aid agency of the Catholic Church in England and Wales.

We stand beside people living in poverty – whatever their religion or culture. Through local church partners, we help people directly in their own communities, and campaign for global justice, so that everyone can reach their full potential.

How to get involved with CAFOD None of our work is possible without you. Whether you donate, campaign, download prayers or volunteer we are grateful for your support.

CAFOD is the official aid agency of the Catholic Church in England and Wales, and part of Caritas International.

Across the world we bring hope and compassion to poor communities, standing side by side with them to end poverty and injustice.

The Catholic Agency For Overseas Development (CAFOD), previously known as the Catholic Fund for Overseas Development, is the Catholic aid agency for England and Wales. It is an international aid agency working to alleviate poverty and suffering in developing countries. It is funded by the Catholic community in England and Wales, the British Government and the general public by donations.CAFOD was founded in 1962. CAFOD's aims are to promote long-term development; respond to emergencies; raise public awareness of the causes of poverty; speak out on behalf of poor communities; and promote social justice in witness to Christian faith and gospel values. It is also involved in short-term relief. It is a sponsor of the new Las Casas Institute at Blackfriars Hall, University of Oxford.

Connect with us
0 USD Niger, Nigeria CF 3201 Abc road Consultancy , 40 hours per week Catholic Agency For Overseas Development (CAFOD)

1. Contexte

Bien que la configuration économique, religieuse et linguistique du Nigeria et du Niger diffère considérablement, les deux pays partagent des similitudes dans les causes profondes et les effets de l'intolérance culturelle et religieuse. Les rivalités entre dirigeants et les tensions politiques internes sont basées sur des différences ethniques, religieuses et régionales, renforcées par des systèmes de patronage politique et une politique à somme nulle. Une forte identité ethnique et tribale et une ignorance généralisée de "l'autre" perpétuent les préjugés et les conflits culturels. Les espaces économiques et l'accès aux ressources sont perçus comme étant divisés selon des critères ethniques et religieux. Avec une augmentation du chômage des jeunes, un accès limité à l'information et une prévalence de la propagande sur les médias sociaux, les jeunes sont de plus en plus vulnérables à l'extrémisme religieux, perçoivent des possibilités de mobilité économique et sociale. Des groupes fondamentalistes tels que Boko Haram sont actifs dans les deux pays, ce qui entraîne des violences, des déplacements et une division accrue selon des critères ethniques, religieux et culturels.

2. RÉSUMÉ DU PROJET **

L'action postule que le comportement humain est influencé par quatre facteurs (le discours académique, le cadre normatif/réglementaire, le discours religieux et la logique socioculturelle/dominante). Elle suit donc une approche quadruple en 1) développant et en diffusant du matériel scolaire et culturel, 2) en renforçant les réseaux et les plateformes, 3) en promouvant le discours public et 4) en préconisant des changements au niveau gouvernemental. Les établissements universitaires mèneront des recherches sur les obstacles et les facteurs favorables au pluralisme culturel et religieux, établissant ainsi une base de référence et une ligne médiane pour l'action, et informant les activités. Pour contrer les discours discordants dans les milieux universitaires, culturels et médiatiques, des étudiants de troisième cycle seront soutenus pour écrire des thèses sur les thèmes centraux de l'action, des artistes seront chargés de développer et d'exposer des œuvres qui favorisent le pluralisme et des journalistes seront formés à l'impartialité et à la neutralité. Des plates-formes multilatérales régulières, y compris des conférences et des échanges, seront organisées pour permettre aux groupes cibles de se réunir, y compris les OSC, les chefs religieux et communautaires, les acteurs gouvernementaux, les représentants de la communauté cible, y compris les jeunes et les femmes, le milieu universitaire et les artistes. Le personnel scolaire recevra une formation sur la tolérance culturelle et religieuse et la prévention de l'extrémisme violent à l'école, des œuvres d'art comme des peintures murales seront installées dans les écoles et des bandes dessinées/livres d'histoires faisant la promotion du multiculturalisme et l'inclusion seront diffusés aux enfants. Des formations sur le plaidoyer seront dispensées aux OSC, tandis que les chefs communautaires et religieux participeront à des ateliers sur les instruments juridiques, notamment la loi nationale et les droits de l'homme, et des réunions de plaidoyer seront organisées avec les acteurs gouvernementaux.

  1. PORTÉE ET OBJET DE LA CONSULTATION

Nous recherchons un consultant pour évaluer le projet «Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger (projet Zaman Tare)», et pour saisir les principaux apprentissages générés par le projet, couvrant la période du projet de février 2018 à janvier 2022. Le document d'apprentissage porterait également sur l'efficacité de l'utilisation des approches multimédias par la CAFOD pour mobiliser les jeunes et les femmes. Il s'agit de groupes cibles que le projet visait également à renforcer leur engagement dans les mécanismes de construction de la paix et de cohésion sociale au sein des communautés ciblées.

4. OBJECTIF DE L'ÉVALUATION ET PUBLIC CIBLE

L'objectif général de la consultation est de :

a) Comprendre les résultats du projet Zaman Tare

b) Orienter la conception des futures actions de consolidation de la paix au sein de la CAFOD.

c) Partager l'apprentissage et les bonnes pratiques par rapport aux sous-thèmes suivants

Cette consultation comportera deux parties distinctes :

1. Évaluation finale du projet

Le consultant réalisera une évaluation finale du projet « Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger », en évaluant dans quelle mesure les objectifs du projet ont été atteints, l'efficacité des processus de gestion et de mise en œuvre du projet, et en formulant des recommandations sur la façon d'améliorer des projets similaires dans l'avenir.

Il s'agit d'une évaluation de l’ensemble du projet, et non d'une évaluation de la capacité de chaque organisation partenaire. Les informations sur les différents partenaires seront analysées pour dresser un tableau de l'ensemble du programme, mais toutes les recommandations spécifiques seront prises en compte séparément**.**

2. Document pédagogique

Cela prendra en compte les enseignements tirés du rapport principal. L'apprentissage est un rapport d'évaluation résumé qui illustre les principaux enseignements de l'intervention et qui est destiné à des publics techniques de l'Union européenne, de la CAFOD et des partenaires. Ce document d'apprentissage contribuera à améliorer les actions futures de consolidation de la paix et à alimenter la mise en œuvre du cadre stratégique de l’organisation de la CAFOD. Le document d'apprentissage documentera certains succès enregistrés, des défis et des leçons apprises.

La cible de cette évaluation serait principalement axée sur les hommes, les femmes et les jeunes en tant que membres de la communauté, chefs religieux, acteurs gouvernementaux et personnel du projet.

5. LES TȂCHES ET LES QUESTIONS D’ÉVALUATION **

a) Comprendre les résultats du projet Zaman Tare

· Déterminer dans quelle mesure les résultats du projet ont été atteints ?

· Déterminer si les extrants/objectifs ont été atteints ?

· Étudier et souligner l'impact du projet sur les communautés ciblées ?

Établir, le cas échéant, si tous les indicateurs du projet ont été atteints ?

b) Orienter la conception des actions futures de consolidation de la paix au sein de la CAFOD.

· Vérifier l'efficacité de la théorie du changement du projet ?

  • Déterminer la pertinence et l'adaptabilité de la théorie du changement du projet aux interventions futures ?

c) Partager les enseignements et les bonnes pratiques en relation avec les sous-thèmes suivants :

· Quelles ont été les réalisations les plus notables des projets, et quelles ont été les conditions qui ont rendu ces réalisations possibles ? Dans quelle mesure ces réalisations correspondent-elles aux attentes de la conception des projets ? N.B; Vous pouvez présenter les réalisations tant au niveau du projet qu'au niveau des sous-subventions.

· Comment la durabilité a-t-elle été prise en compte ? (e.g. quelles dispositions ont été prises pour accroȋtre la probabilité d'une incidence à long terme, etc)?

· Dans quelle mesure la modalité de subventionnement a-t-elle permis d'atteindre les objectifs du projet ? Quels ont été les principaux avantages et inconvénients? N.B; Les éléments sur lesquels vous pouvez vous concentrer sont les suivants:

· Pourquoi l'approche a été choisie et qu'est-ce qui a été réalisé grâce à cette méthode et qui n'aurait pas pu être réalisé autrement, d'autant plus que la sous-subvention était une option et non une obligation dans l'appel ?

· Tâches administratives, capacités des bénéficiaires et des partenaires

· Assurer la visibilité de l'UE

· Dans quelle mesure une approche multinationale/régionale a-t-elle contribué aux réalisations du projet ? Quels étaient les avantages et les inconvénients ? N.B. Les éléments sur lesquels vous pouvez vous concentrer sont les suivants:

· Adapter les approches/activités aux besoins locaux plutôt que d'avoir une approche commune

· Assurer le partage des connaissances et la coopération entre les différents partenaires / pays.

· Activités transfrontalières (s’il en existe)

· Quels sont les principaux enseignements tirés de l'utilisation des dialogues interculturels et interconfessionnels et des activités connexes pour atteindre les objectifs du projet, notamment l'inclusion et la cohésion sociales, la promotion de la tolérance, du pluralisme et de la compréhension mutuelle, en particulier dans les pays fragiles et en situation de post-conflit ?

6. APPROCHE ET MÉTHODOLOGIE**

Le consultant inclura dans sa proposition une suggestion initiale des critères et de la méthodologie préférés. Les critères d'évaluation, les questions d'apprentissage, une méthodologie plus détaillée et un plan de travail seront convenus entre le consultant et la CAFOD au cours de la phase initiale. La qualité de l'évaluation sera évaluée en utilisant les principes de preuve d'efficacité de BOND.

La méthodologie devrait :

• Être spécifiquement adaptée à l'évaluation du travail de consolidation de la paix.

• Impliquer une consultation avec les 2 partenaires et le personnel de la CAFOD dans l'équipe de Zaman Tare.

• Envisagez d'inclure des visites sur le terrain au Nigéria et au Niger et des réunions/ateliers en face à face avec des membres de la communauté, des universitaires et des artistes.

• Impliquer la participation active du personnel et des partenaires de la CAFOD afin de promouvoir l'appropriation et l'apprentissage par les pairs.

7**.** ÉCHÉANCES ET LIVRABLES**

Les résultats seront en anglais et en français. Les résultats attendus sont :

· Un plan de démarrage (5 pages maximum)

· Un projet de rapport sur les conclusions et les recommandations

· Ateliers pour partager les conclusions des visites dans les pays avec les partenaires et le personnel.

Une séance de consultation pour présenter les premières conclusions et recommandations de l'évaluation et recueillir des commentaires sur le projet lors de l'atelier final du projet.

• Un rapport d'évaluation final (30 pages maximum) comprenant :

o Table des matières

o Résumé analytique comprenant les recommandations les plus prioritaires (4 pages maximum)

o Méthodologie de l'évaluation

o Constats relatifs aux critères d'évaluation

o Conclusions

o Recommandations prioritaires (4 pages maximum)

o Annexes (comprenant les termes de référence de l'évaluation, les commentaires des partenaires et la bibliographie, la liste des personnes interrogées).

o Une note complémentaire distincte pour toute question spécifique au partenaire qui ne sera pas publiée.

• Un document final d'apprentissage (20 pages maximum)

• Un atelier pour présenter virtuellement le document d'apprentissage

Tous les matériaux recueillis au cours du processus d'évaluation doivent être soumis à la CAFOD avant la fin du contrat. Le rapport et toute la documentation de référence seront la propriété de la CAFOD.**

  1. COMPOSITION DE L'ÉQUIPE D'ÉVALUATION ET COMPÉTENCES REQUISES

L'évaluation sera effectuée par un professionnel (ou une équipe ayant des rôles spécifiques) ayant l'expérience et les compétences suivantes :

Ø Expérience appréciable de la réalisation d'évaluations et de collecte de données d'évaluation avérée, d’analyse et de rédaction de rapports ;

Ø Expérience des examens de l'apprentissage;

Ø Expérience de l'évaluation de projets ou d'activités de renforcement des capacités ;

Ø Capacité avérée à travailler dans le respect avec les ONG partenaires nationales et internationales ;

Ø Capacité avérée à gérer efficacement la charge de travail et à respecter dans les délais serrés ;

Ø Maîtrise de l'anglais et du français, communication verbale claire et excellentes aptitudes à la rédaction ;

Ø Capacité de se rendre dans les pays du projet Zaman Tare pour effectuer la collecte de données ;

Ø Expérience avec Caritas, des organisations confessionnelles, des ONG nationales/locales et/ou des organisations qui travaillent en partenariat, est un avantage.

Ø Expérience ou connaissance des programmes de consolidation de la paix serait un avantage.

9. LES MODALITÉS DE GESTION

Le consultant rendra compte au gestionnaire du programme Zaman Tare, basé à Abuja, avec le soutien du gestionnaire de fonds/contrat basé au bureau de la CAFOD à Londres. Le gestionnaire du programme sera le principal point de contact et fournira un soutien quotidien, la documentation pertinente, les coordonnées et le soutien aux dispositions logistiques et contractuelles. Le gestionnaire de fonds/contrat coordonnera les commentaires sur la version provisoire des rapports du comité de pilotage de Zaman Tare et des autres parties prenantes concernées, approuvera les versions finales et coordonnera la réponse de la gestion de l'évaluation.

Pour les visites sur le terrain, le consultant sera en contact direct avec les responsables de programme au Nigeria et au Niger, qui assureront la liaison avec le représentant du pays, les organisations partenaires et le personnel pour organiser la logistique sur place, la sécurité et le retour d'informations au niveau national.

10. BUDGET ET PAIEMENT

Les frais pour les journées de consultance (à convenir par négociation), y compris la préparation, les visites de programmes et les rapports.

Les frais de voyage (vols, déplacements dans le pays, hébergement et subsistance) seront remboursés séparément, conformément à la politique de la CAFOD et aux exigences de conformité du projet, et jusqu'à concurrence d’une limite supérieure convenue.

How to apply

SOUMISSION DE LA PROPOSITION

Les candidatures doivent inclure les éléments suivants :

Ø Une proposition présentant une manifestation d'intérêt, et décrivant la méthodologie choisie pour l'évaluation et le document d'apprentissage, le calendrier et le budget résumé en 4 pages au plus.

Ø Un CV avec deux références.

Ø Des exemples de travaux antérieurs peuvent être demandés aux candidats présélectionnés.

Les candidatures pour la mise en œuvre de la consultation doivent être soumises par courriel à Christiana Nwafor dont l’adresse est ([email protected]) avec l'objet Projet de Consultation “Action pour le pluralisme interreligieux et interculturel au Nigeria et au Niger.”

La date limite de dépôt des candidatures est le : vendredi 6 février 2022.

Les candidats présélectionnés seront contactés pour les entrevues.

2022-02-07

NGO Jobs in Africa | NGO Jobs

Ngojobsinafrica.com is Africa’s largest Job site that focuses only on Non-Government Organization job Opportunities across Africa. We publish latest jobs and career information for Africans who intends to build a career in the NGO Sector. We ensure that we provide you with all Non-governmental Jobs in Africa on a consistent basis. We aggregate all NGO Jobs in Africa and ensure authenticity of all jobs available on our site. We are your one stop site for all NGO Jobs in Africa. Stay with us for authenticity & consistency.

Stay up to date

Subscribe for email updates

May 2022
MTWTFSS
« Oct  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
RSS Feed by country: